Flash Info

  • Il y a 7 heures 11 min Football-Ligue 1 : OSA et ISCA sont les deux équipes promues pour la nouvelle saison
  • Il y a 7 heures 13 min Football-Tournoi Maurice Revello : La Côte d'Ivoire défie l'Ukraine en finale, ce dimanche à partir de 16h15 GMT
  • Il y a 7 heures 18 minAthlétisme : Ferdinand Omanyala réalise le meilleur temps de la saison sur 100 m en 9"79s
  • 14/06/2024Football-Ligue 2-22è journée-Groupe A : Africa Sports 0-0 US Tchologo - Yamoussoukro FC 0-2 ISCA
  • 14/06/2024Football-Classement FIFA Féminin : La Côte d'Ivoire stagne à la 71e et reste 7e africain
  • 14/06/2024 Football-International : Limogé de son poste de sélectionneur du Mali, Eric Sékou Chelle est pressenti pour prendre le FC Metz

Futsal : Ben Koné (PCO ULIGPRO) : « La 2e édition sera du balaise »

Football, Côte d'Ivoire

Futsal : Ben Koné (PCO ULIGPRO) : « La 2e édition sera du balaise »

14 August 2023 0

Lancée le 29 avril au CSCTICAO, la première édition de la Ligue Professionnelle des universités (ULIGPRO) a connu son épilogue le 18 juin dernier avec le sacre des FUPA. Et pour un coup d'essai, ce fut un vrai coup de maître. Grand orfèvre de ce succès, Ben Koné, le PCO de ULIGPRO, fait le point de cette première édition et met en lumière les grosses innovations de la deuxième halte de cette compétition. Interview...

Quelles sont vos impressions au soir de cette première édition ?

Nos impressions sont bonnes. Nous sommes pleinement satisfaits. Nous le sommes dans la mesure où nous savons les étudiants heureux. Les étudiants et les différentes administrations ne cessent de nous envoyer des messages de satisfaction et de félicitation. Et cela nous va droit au cœur et nous booste pour la suite. Nous sommes fiers d'avoir pensé et mis en œuvre cette compétition qui manquait cruellement aux amoureux du futsal. Nous sommes satisfaits de cette première édition et nous sommes déjà rassurés pour la prochaine halte avec des innovations.

Lesquelles ?

Nous visons l'international. Ce sont des étudiants, donc je sais qu'il n'y aura pas grande difficulté à les mobiliser. Nous aurons le Mali et la Guinée où nous sommes déjà en contact avec plusieurs universités. Qui souhaitent venir disputer des matchs de gala en Côte-d'Ivoire avec nos équipes. Nous avons également l'Angola à l'instar des pays phares de l'Afrique comme le Mozambique et le Maroc qui sont très avancés en matière de futsal. Nous ajoutons aussi les partenaires qui sont en France et en Suisse qui souhaitent venir découvrir cette compétition.

Il va s'en dire que les ambitions sont grandissantes ?

Oui absolument ! Nous avons été contactés par Futsal Focus qui est un magazine international basé au Royaume-Uni. Cela en vue d'un article qui a été produit sur ULIGPRO. Aujourd'hui, notre bébé a grandi en une édition. ULIGPRO n'est plus une compétition uniquement réservée à la Côte-d'Ivoire mais qui fait désormais la promotion du futsal à l'international.

Cela pourra-t-il déboucher sur une sorte de sélection ivoirienne qui prendra part aux compétitions internationales.

C'est notre rêve. Nous souhaiterions voir naître de ULIGPRO, une équipe qui défendra les couleurs de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale. Et les compétitions sont nombreuses. Il y a les championnats inter-universitaires de futsal africain qui arrivent. Nous avons également les Jeux olympiques, la coupe du monde au Canada et la CAN Sénégal 2024 de futsal qui arrivent à grands pas. Ce sont aujourd'hui des joutes auxquelles nous aspirons. Nous nous battons afin que nos talents puissent participer à ces compétitions et défendre valablement les couleurs ivoiriennes.

Pensez-vous sincèrement à un tel succès lorsque vous lanciez ce projet ?

Pour avoir joué au futsal, je savais que le besoin y était. J'ai donc nourri ce projet depuis 2016 et il nous tenait à cœur. Et aujourd'hui le voir prendre forme et se développer de cette façon, c'est notre première grosse satisfaction. On ne s'entendait pas à avoir 16 universités parce qu'au début c'était difficile. Le plus difficile était de convaincre ces universités de participer à cette compétition. Au final, nous avons eu les 16 universités et le nombre pourrait aller grandissant au fil des éditions. Et je voudrais m'arrêter un moment pour féliciter mon équipe et témoigner toute ma gratitude à tous nos partenaires qui ont œuvré au succès de cette première édition.

 

À combien d'universités pourrait-on s'attendre l'année prochaine ?

Aujourd'hui nous avons 27 universités sur la liste d'attente. Cela nous donne d'avance une nette idée sur le fol engouement qu'il pourrait avoir l'année prochaine. Nous avons posé le premier pas cette année. L'année prochaine, nous devons confirmer et monter crescendo avec pour principal challenge de faire connaître ULIGPRO en Afrique et dans le monde.

À quoi doit-on s'attendre à la deuxième édition ?

La première des choses, c'est la participation de 32 universités. Nous passerons donc de 16 universités à 32 avec une phase de présélection ponctuée par une double confrontation en aller-retour dans les universités. Ce, afin de relever le niveau que nous avons eu cette année. Les universités défendront leurs dossiers de participation à travers la mobilisation. Elles déballeront les dispositions en vue de réussir ce pari. Et dans notre élan de promouvoir ULIGPRO, nous allons cette année diffuser tous nos matchs en direct sur des chaînes de télévisions. Nous sommes en discussion avec quelques médias télé et les choses avancent. Nous mettrons également en vente des maillots supporters afin de leur permettre de s'identifier à leurs universités et les pousser à la victoire finale. À cela, il faut ajouter le soutien que nous apporterons aux groupes de danse CREW. Cela pour permettre aux activités sportives et culturelles de faire corps.

Qu'en serait-il des femmes ?

Elles ne seront pas oubliées. Elles auront une compétition qui se jouera en une journée. Les deux équipes finalistes s'affronteront à la grande finale des hommes. Nous aurons donc ce jour la finale des dames, la petite finale puis la grande finale des hommes.

En un mot comme en mille, on peut dire que la 2e édition sera du balaise ?

Oui, ça sera du balaise, un grand cru, une édition de ouf ! Désormais ULIGPRO est inscrite comme une compétition universitaire et qui est dans le cœur des étudiants. Il y aura également le gala des universités. Une sorte d'oscars pour célébrer les meilleures universités de Côte d’ivoire.

Réalisée par Lebéni KOFFI.

TOP