Flash Info

  • 27/01/2022Football-Transferts : Jean Philippe Krasso prêté à l'AC Ajaccio jusqu'à la fin de la saison
  • 27/01/2022N1-Basketball : La 4è journée aura lieu les samedi 29 et Dimanche 30 janvier 2022 au Hall 1, Palais des Sports
  • 27/01/2022Football-CAN : Milovan Rajevac n'est plus entraîneur du Ghana
  • 27/01/2022Football-Transferts : Selon Sport Italia, Franck Kessié serait tombé d'accord avec le Barça sur les bases d'un contrat
  • 27/01/2022Football-CAN : L'Egypte écarte la Côte d'Ivoire (0-0, 4-5 TAB) et file en quart
  • 27/01/2022Football-Transferts : Wilfried Bony s'est engagé pour six mois avec le Nec Nijgemen en D1 Hollandaise

Handball-Restructuration : Vers la fin du Comité Intérimaire de Gestion

Handball

Handball-Restructuration : Vers la fin du Comité Intérimaire de Gestion

8 April 2013 0
Vers la fin du Comité Intérimaire de Gestion

Le Comité Intérimaire de Gestion, mis sur pied par le Ministre des Sports pourrait rendre ses travaux plus tôt que prévu. La présidente dudit Comité, Mariam Koné et son équipe avaient dix mois, à compter de leur installation, le 4 mars 2013 pour, boucler la restructuration que le Ministre Alain Lobognon leur a confié.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Le refus des dirigeants des clubs phares de Côte d’Ivoire, en l’occurrence l’Africa Sport, Tiassalé HBC, Rombo Sport de Kpouêbo, le RAC, Cocody HBC, Cocody Ivoire Handball, la SOA… de participer aux compétitions locales et de cautionner le Comité de Mme Yoda (née Mariam Koné) embarrasserait le Ministère des Sports, qui serait sur le point de lâcher du lest.
 
Aussi, la Confédération Africaine (CAHB) et la Fédération Internationale (IHF) sont-elles pour la mise en place d’un Comité Directeur Fédéral légal à la tête du Handball ivoirien au plus vite. Les instances internationales ne supportent pas l’ingérence du Ministre des Sports dans les affaires fédérales. L’IHF a récemment brandi la menace de suspension de la Fédération Ivoirienne de Handball, au cas où un président issu d’une Assemblée Générale Elective (AGE) n’est pas désigné dans un bref délai. L’IHF ne reconnaitrait donc pas le Comité Intérimaire.
 
Pour éviter l’enlisement de la situation, la tutelle serait d’accord, selon des indiscrétions, pour l’organisation d’une AGE, le plus tôt possible (avant les dix mois). Afin de céder la Fédération Ivoirienne de Handball (FIHB) aux acteurs, avant la date butoir (décembre 2013). Comme souhaité par la plupart des clubs et dirigeants d’une part et les instances internationales d’autre part.
 
Les parties envisageraient de mettre un terme au bras de fer et à la défiance, pour emprunter la voie de l’apaisement. Les acteurs ne sont pourtant pas encore au point de dénouement. Pour l’heure, Mme Yoda et son comité intérimaire se passent des clubs grévistes pour conduire leur restructuration. Avec la caution entière du Ministre Lobognon, qui a indiqué, dans un communiqué, qu’il rompait le dialogue avec les dirigeants qui font front contre la tutelle.

Le samedi 23 mars dernier, ce sont des clubs non qualifiés (National Handball Club et Zacos chez les dames et Sport Plus de Yamoussoukro chez les hommes) qui ont été appelés à la rescousse pour disputer les finales masculine et féminine de la Super Coupe de Côte d’Ivoire. Etant donné que les finalistes initiaux que sont la SOA, l’Africa et Tiassalé, boycottent les activités du Comité Intérimaire de Gestion. Pour le championnat, l’équipe de Mariam Koné serait sur le point de faire appel à des clubs de Division 2 pour jouer au sein de l’élite. A la place des clubs contestataires qui se sont regroupés dernièrement au sein d’un Comité pour mieux agir.
 
Un malaise qui plombe le handball, vitrine du sport ivoirien (25 titres et trophées majeurs).
 
Rappelons que l’AGE de la FIHB avait tourné à la bagarre le 20 janvier 2013. Toute chose qui a conduit le Ministre des Sports à se saisir du dossier, en mettant sur pied un Comité intérimaire que la majorité des acteurs n’approuvent pas.
 
 
par Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP