Flash Info

  • 27/01/2022Football-Transferts : Jean Philippe Krasso prêté à l'AC Ajaccio jusqu'à la fin de la saison
  • 27/01/2022N1-Basketball : La 4è journée aura lieu les samedi 29 et Dimanche 30 janvier 2022 au Hall 1, Palais des Sports
  • 27/01/2022Football-CAN : Milovan Rajevac n'est plus entraîneur du Ghana
  • 27/01/2022Football-Transferts : Selon Sport Italia, Franck Kessié serait tombé d'accord avec le Barça sur les bases d'un contrat
  • 27/01/2022Football-CAN : L'Egypte écarte la Côte d'Ivoire (0-0, 4-5 TAB) et file en quart
  • 27/01/2022Football-Transferts : Wilfried Bony s'est engagé pour six mois avec le Nec Nijgemen en D1 Hollandaise

Handball-Africa Sports-Scandale : Des dirigeants « Oyé » accusés de fraude

CAN
Handball

Handball-Africa Sports-Scandale : Des dirigeants « Oyé » accusés de fraude

5 May 2013 0
Des dirigeants « Oyé » accusés de fraude

Après avoir rassuré les journalistes qu’il demeure le PCA du club Vert et Rouge, Koné Cheick Oumar a délivré des documents, accusant Alexis Vagba, Imad Zarour (vice président) et Paul Gogoua (président de la section Handball de l’Africa) de fraude, de détournement de fonds et de faux et usage de faux.
Selon le PCA résistant, ces personnes auraient imité sa signature et falsifié le tampon du Club pour faire des correspondances, en son nom, mais à son insu, avec une Banque ivoirienne qui abrite le compte de la Section Handball de l’Africa, dont il n’avait pas connaissance, en tant que PCA.
Sur ce compte, portant le numéro : 1201-05009085202 66, de nombreuses transactions financières, portant sur d’énormes sommes (il a parlé de milliards) auraient été faites depuis plusieurs années. Selon les explications reçues de Paul Gogoua, par le PCA, cet argent proviendrait des donateurs et bienfaiteurs de l’Africa.
Il n’y avait donc pas de problème, jusqu’au jour où la responsable du Risque et de la Conformité de ladite Banque a appelé le PCA, Koné Cheick, lui demandant des informations, dans le cadre du processus d’actualisation des données et des dossiers de sa clientèle. C’est à ce moment-là que le PCA apprend, que depuis le 13 février denier, un courrier, qu’il n’a jamais reçu lui avait été adressé. Grande fut d’ailleurs sa surprise quand la Banque lui a brandi un courrier-réponse, qui, apparemment était signé de lui, en date du 20 février 2013.
Dans cette correspondance (précisément une Attestation), que le PCA ne reconnait pas avoir délivrée, Koné Cheick Oumar investissait Paul Gogoua  de tous les pouvoirs de représentation des intérêts et de l’organisation de la section handball, ainsi que la signature obligatoire conjointe avec Jean Yves Martial Abouho, Trésorier de la section Handball de l’Africa, sur le compte de ladite section. C’est donc ce courrier, qui a révélé le faux dont est accusé, Alexis Vagba, car le cachet falsifié du PCA comportait des irrégularités et sa signature était non conforme.
Alexis Vagba a été nommément cité par Me Koné Cheick Oumar comme complice. Car selon ce dernier, Vagba a accompagné dernièrement Paul Gogoua à la Banque pour l’aider à retirer les sous en question, avec le faux courrier. Sur cette base, le PCA a de forts soupçons sur Vagba et bien d’autres complices internes à l’Africa. Ils sont accusés d’avoir intercepté des courriers adressés au PCA, d’avoir rédigé de fausses correspondances avec la Banque et d’avoir imité la signature du PCA.
En clair, ils seront poursuivis pour faux et usage de faux et de détournement de fonds. Une plainte déjà rédigée, à en croire le PCA des Aiglons, sera déposée le lundi 06 mai contre ces « faussaires Vert et Rouge ».
Mais bien avant, Me Koné Cheick s’est interrogé, en fin de conférence de Presse, sur les motivations du coup d’Etat « manqué », selon lui », de Vagba et les agitations de ses complices. « Pourquoi est-ce que c’est maintenant que Vagba se décide ou se sent apte à prendre les rênes de l’Africa. Lui qui a servi tous les présidents riches, sans avoir jamais rien investi à l’Africa. Qu’a-t-il vu, qui le fait tant courir? N’est-ce pas les millions qui transitent sur le fameux compte qui le motive ? », a posé comme questions le « patron à la barre » des Aiglons.
Vendredi dernier, au cabinet de Me Cheickna Sylla, (doyen du Comité des Sages de l’Africa), Alexis Vagba (précédemment Administrateur) a été investit président du Conseil d’Administration de l’Africa, en remplacement de Koné Cheick, au terme d’une réunion qui n’est pas une Assemblée Générale.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP