Flash Info

  • Il y a 1 heure 56 minFootball-Transferts : Hervé Irié Bi (ex-Lys Sassandra) s'est engagé avec Difaa Hassani Jadidi en première division de Maroc
  • Il y a 1 heure 58 minFootball-International : Seko Fofana rejoint la structure Sport Cover (agence de joueur)
  • Il y a 2 heures 31 minAfrobasket U18 (F) : Le Mali s'impose face à l'Egypte en finale (86-54) et décroche son 8è titre dans cette catégorie
  • Il y a 2 heures 42 minFootball-Compétitions Interclubs 2022-2023 : L'Asec Mimosas (LDC) et le SC de Gagnoa (CDC) ont obtenu la Licence CAF indispensable disputer les compétitions interclubs.
  • Il y a 2 heures 45 minBasketball-transferts : Dejan Prokic est le sélectionneur des Eléphants pour la 4è fenêtre des Eliminatoires Coupe du Monde 2023
  • Il y a 2 heures 48 minFootball-Transferts : Issa Fofana, portier de San Pedro FC a signé à Al Hilal (Sud Soudan) pour une durée de 3 ans

Eliminatoires Can-Mondial 2010- CI-Botswana : Vaincre pour convaincre

MONDIAL
CAN

Eliminatoires Can-Mondial 2010- CI-Botswana : Vaincre pour convaincre

22 June 2008 0
Vaincre pour convaincre

Face aux Zèbres botswanais cet après-midi, les Eléphants, version Vahid Halilhodzic, ont l'ultime chance de convaincre le public sportif ivoirien sur leur talent en absence des ténors de la "Séléphanto".
Deuxième d'une poule qui devait porter le sceau de la "Séléphanto", les Eléphants remodelés à plus de 60% pour cause d'absence de ses cadres, n'ont pas une démarche qui ravit les supporters Oranges. Car en trois matchs, la bande à coach Vahid ne réalise qu'une seule victoire. Un succès acquis par césarienne qui ne fait pas oublier la grise mine affichée à Madagascar et au Botswana. Et si le public sportif ivoirien est loin d'être en phase avec sa sélection c'est justement parce que certains joueurs avaient protesté de leur statut de second couteau au sein d'une équipe où ils pensent "avoir leur place". Les critiques étaient beaucoup plus en provenance de la Bundesliga. Guy Demel d'Hambourg (après le mondial 2006) et Sanogo Boubacar du Werder (en pleine CAN 2008) sentaient "comme une frustration", un mépris à l'échelle nationale de leur talent si apprécié outre-rhin.
Et pourtant en trois rencontres, ni Guy Demel, ni Sanogo Boubacar muet aux avant-postes n'ont su saisir leur chance. Au contraire, eux, avec toute l'équipe, ont plutôt démontré que sans Drogba, Kalunho et autres Yaya Gnégnéri, les Eléphants étaient bien maigres pour terrasser même des Mambas noirs de Mozambique, à plus forte raison des Zébus malgaches et des Zèbres botswanais. Ce raisonnement de la masse, les Eléphants' ont là, l'occasion, face à des botswanais qui ont failli leur ôter leurs défenses, de prouver qu'ils sont prêts à vêtir la tunique pleine d'histoire de la Côte d'Ivoire.
Confondre leurs détracteurs équivaut, cet-après midi au onze entrant de Vahid Halilhodzic, de vaincre avec panache et sans bavure pour convaincre les sceptiques sur leur capacité de réaction, et surtout, leur mental de gagneur. Sur la pelouse vivante du stade Houphouët-Boigny, les seconds couteaux aujourd'hui sous le feu des rampes devront se sublimer au risque de se voir fermer les portes d'une équipe nationale qui leur aura donner toute leur chance.
Patrick GUITEY
 

A lire aussi ...

TOP