banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • Il y a 3 heures 5 min Autres Sports : Jeux d’hiver : Le CIO attribue l’édition 2034 à Salt Lake City
  • Il y a 4 heures 24 minFootball-CAF LDC Feminin-Zone Ouest-B : Inter FC d'Abidjan dans la poule A avec Ainvovi FC et l'AS Kozah
  • Il y a 5 heures 43 min Football : CAF LDC Feminin-Zone ouest-B : Les stades de Bouaké et de Yamoussoukro retenus pour accueillir la compétition
  • Il y a 5 heures 52 min Rugby RAC 2024 : Premier match de classement : La Côte d'Ivoire perd face au Sénégal 25-8
  • Il y a 5 heures 55 minFootball-Ligue 1 : Pierre Mariotti n'est plus entraîneur de l'Africa Sports
  • 23/07/2024 Football-International : Les Girondins de Bordeaux officiellement rétrogradés en troisième division

Football- CAN 2010- Ghana : Muntari regrette

Football
CAN

Football- CAN 2010- Ghana : Muntari regrette

29 December 2009 0
Muntari regrette

Sulley Ali Muntari a présenté ses excuses au peuple ghanéen et à Milovan Rajaevac, le sélectionneur des Black Stars qui l’a écarté de la CAN 2010 en Angola pour indiscipline. Ce que le milieu de l’Inter refuse cependant.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Car s’il s’est auto-flagellé pour son «manque» d’engagement pour l’équipe nationale et est désolé pour le «manque de communication» qui a conduit à son exclusion des 23 pour Angola 2010 dans les colonnes de Ghanasoccernet, il ne se sent pas dans la peau d’un «indiscipliné».
 
En froid avec Milovan Rajevac depuis son refus de participer à une rencontre amicale avec sa sélection, Sulley Muntari s’est excusé pour son comportement. Une amende honorable  qui, si elle ne change rien à son absence certaine à la CAN, pourra lui ouvrir les portes de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. En tout cas si le milieu ghanéen garde cette humilité.
 
Le Ghana qui évoluer dans le groupe B avec la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Togo sera également privé de Stephen Appiah (blessé) et pourrait ne pas compter très tôt sur Michael Essien et John Mensah, tout deux incertains.
 
Par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP