Flash Info

  • 14/06/2024Football-Ligue 2-22è journée-Groupe A : Africa Sports 0-0 US Tchologo - Yamoussoukro FC 0-2 ISCA
  • 14/06/2024Football-Classement FIFA Féminin : La Côte d'Ivoire stagne à la 71e et reste 7e africain
  • 14/06/2024 Football-International : Limogé de son poste de sélectionneur du Mali, Eric Sékou Chelle est pressenti pour prendre le FC Metz
  • 14/06/2024 Autres Sports : Le CNO-CIV a procédé au lancement des Jeux Olympiques de Paris 2024, ce jeudi 13 juin 2024
  • 14/06/2024Football-Ligue 1 : Introduction de la VAR à partir de la saison prochaine (Idriss Diallo)
  • 13/06/2024Football-CM 2026 : La FIFA va passer une commande de 700 millions de pièces de maillots auprès de 5 pays africains dont la Côte d'Ivoire

NBA : Wembanyama rookie de l'année

Basketball

NBA : Wembanyama rookie de l'année

7 May 2024 0

« Le titre de rookie de l'année est un objectif, bien évidemment ». Victor Wembanyama n'est pas du genre à se cacher ou à faire le timide au moment d'évoquer ses ambitions. Il a bien raison. Et cet objectif a été atteint. Auteur d'une saison exceptionnelle, saison achevée avec 21,4 points, 10,6 rebonds, 3,9 passes, 3,6 contres (1er de la NBA) et 1,2 interception (71 matches), l'une des meilleurs dans l'histoire de la NBA pour un joueur de première année, le prodige français de San Antonio a hérité lundi du titre de rookie de l'année. Une première pour un Spur depuis Tim Duncan, en 1998. Première tout court pour un Français. Jusqu'ici, seuls Boris Diaw (MIP en 2006), Tony Parker (MVP des Finales 2007), Joakim Noah (défenseur de l'année en 2014) et Rudy Gobert (défenseur de l'année en 2018, 2019 et 2021) avaient décroché une récompense individuelle, sans parler du All Star Game ou des cinq All-NBA.

Troisième Européen à hériter de cette récompense après l'Espagnol Pau Gasol (2002) et le Slovène Luka Doncic (2019), et successeur de Paolo Banchero (Orlando) au palmarès, « Wemby » s'invite dans ce club fermé des Français lauréats d’un trophée individuel en NBA, lui qui a un temps été en balance avec Chet Holgren (OKC). Un temps seulement. Après la victoire de San Antonio à Oklahoma City (118-132), avec 28 points, 13 rebonds et cinq contres du « Frenchy », fin février, il n'y avait déjà plus de suspense.

TOP