Flash Info

  • Il y a 3 heures 23 minAthlétisme-23es Championnat d'Afrique Senior : Le relais masculin ivoirien 4x100 m se bronze à Douala avec un chrono de 39"77 s
  • Il y a 3 heures 24 minFootball-Transferts : Le Mouloudia Club d’Alger ferme la porte à un départ de Mohamed Zoungrana
  • Il y a 3 heures 24 minFootball-Transferts : Jean-Eudes Aholou s’engage avec le promu le SCO Angers
  • 23/06/2024Football-Coupe Nationale 2024 : Le RCA bat l’Asec Mimosas 1-0 et remporte sa première coupe
  • 23/06/2024Football-Finale Coupe Nationale 2024 : Asec Mimosas vs RC Abidjan, ce dimanche 23 juin à partir de 16h au stade de la Paix de Bouaké
  • 23/06/2024Football-International : Stéphane Lobouet quitte le Raja et s'engage avec le FC Schalke 04 comme entraineur des gardiens

Athlétisme-Election du Président de la FIA : Zoom sur les quatre candidats

CAN

Athlétisme-Election du Président de la FIA : Zoom sur les quatre candidats

13 May 2009 0
Zoom sur les quatre candidats

Hervé Porquet, Nicolas Débrimou, Arsène N’douffou et Hugues Thanni sont dans le starting-block pour la course vers le fauteuil présidentiel de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme (FIA). Avant la compétition, prévue dimanche prochain, gros plan sur les quatre candidats.
Porquet : Candidat pour sa succession
Ange Hervé Niangoran Porquet est le président sortant de la FIA. Il a bouclé son premier mandat de quatre années depuis 2008. Cela dans une atmosphère de crise, alimentée par des clubs dissidents qui réclamaient sa tête, bien avant le terme de sa présidence.
Ces dirigeants de clubs «mutinés»  avaient par la suite suspendu leur participation aux activités fédérales et retiré leurs athlètes des compétitions. Sommé par la tutelle d’organiser une AGE régulière dans un délai bien précis, Porquet a fait savoir qu’il se referait à son Assemblée Générale de septembre 2007, tenue à Yamoussoukro, loin des bruits de botte d’Abidjan.
Passé donc l’ultimatum, la tutelle a pris sur elle, la responsabilité de piloter les travaux et d’organiser l’AGE. Assemblée à l’issue de laquelle, Débrimou, finalement candidat unique, après le refus d’Hervé Porquet et d’Arsène  N’douffou d’aller à un scrutin piloté par le ministère, avait été élu le 11 mai 2008.
Débrimou, l’ancien
Nicolas Yao Débrimou est un homme du sérail de l’athlétisme ivoirien. Il a été athlète et a eu comme encadreur, l’illustre ex-président de la FIA, le Ministre Maurice Séry Gnoléba.
Resté un peu en marge des activités, il est revenu à la lumière à la faveur de la crise de 2008, dont l’issue provisoire l’a porté au pouvoir. Mais la caution de la tutelle ivoirienne n’a pas suffi pour que Débrimou entame proprement son mandat. Car n’ayant jamais été reconnu comme président, par son prédécesseur et n’ayant pas eu l’onction des instances internationales : la Confédération Africaine d’Athlétisme (CAA) et l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF).
"Débrimou a été mal élu", soutiennent la CAA et l’IAAF pour se justifier. Ce sur quoi la tutelle internationale s’est appuyée pour faire reprendre l’élection du 11 mai 2008, dont la nouvelle date est le 17 mai 2009. Notons q’un an avant, Débrimou avait bénéficié, de 22 voix, sur les 23 suffrages exprimés, pour un total de 27 votants.
N’douffou : « Le tocard »
Notaire de fonction, Me Arsène N’douffou fut membre du comité directeur sortant de Porquet. Il y occupait le poste de vice président, chargé des affaires juridiques. C’est lui qui avait présidé le comité d’organisation du semi-marathon de la ville d’Abidjan en 2007.
L’homme de loi avait fini par postuler, pour diriger la FIA, en succession à son ami. Mais comme Porquet, N’douffou avait également refusé de prendre part à l’AGE organisée par le Ministère du Sport.
Thanni : Véritable outsider
Le quatrième candidat, Hugues Thanni, lui n’était pas de la campagne de mai 2008. Mais il n’est pas un novice sur les pistes de l’athlétisme ivoirien. Athlète, Président de la section Athlétisme de la Société Omnisports de l’Armée (SOA) et Président de la Ligue Abidjan Nord d’Athlétisme (LANA), Thanni est Capitaine dans l’armée Ivoirienne.
Foncièrement attaché à la rigueur dans la gestion de l’Athlétisme ivoirien, il avait joué un grand rôle dans l’élection du Président Débrimou. Ce dernier avait fini par le nommer au poste de Secrétaire Général de la FIA.
Mais, après seulement six mois de loyaux services, le militaire prend du recul, car dit-il : "incompris par certaines personnes", qui qualifiaient son travail et ses idées, pour la remise sur piste de l’athlétisme, de révolutionnaires. Resté à la tête de la SOA et de la LANA, la candidature du Capitaine a été suscitée, selon lui, par des dirigeants de clubs qui le reclament à la tête de la FIA.
Au contraire donc des trois premiers présentés, le dernier est un véritable outsider, même si les autres ne sont pas forcement des favoris ou des tocards, « hippiquement » parlant.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP