Flash Info

  • 14/06/2024Football-Ligue 2-22è journée-Groupe A : Africa Sports 0-0 US Tchologo - Yamoussoukro FC 0-2 ISCA
  • 14/06/2024Football-Classement FIFA Féminin : La Côte d'Ivoire stagne à la 71e et reste 7e africain
  • 14/06/2024 Football-International : Limogé de son poste de sélectionneur du Mali, Eric Sékou Chelle est pressenti pour prendre le FC Metz
  • 14/06/2024 Autres Sports : Le CNO-CIV a procédé au lancement des Jeux Olympiques de Paris 2024, ce jeudi 13 juin 2024
  • 14/06/2024Football-Ligue 1 : Introduction de la VAR à partir de la saison prochaine (Idriss Diallo)
  • 13/06/2024Football-CM 2026 : La FIFA va passer une commande de 700 millions de pièces de maillots auprès de 5 pays africains dont la Côte d'Ivoire

JO Paris 2024 : Jeannot Kouadio : « Nous irons à Paris avec un seul objectif, celui de monter sur le podium »

Autres Sports, Athlétisme

JO Paris 2024 : Jeannot Kouadio : « Nous irons à Paris avec un seul objectif, celui de monter sur le podium »

10 May 2024 0

Revenu fraîchement des terres bahamiennes où le relais 4×100 féminin de Cote d’Ivoire a composté son ticket pour les JO Paris 2024 dimanche dernier, Jeannot Kouadio Kouamé, le président de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme (FIA) s’est ouvert à nous. Dans cette exclusive interview, il exprime sa joie après l’historique qualification. Le patron de l’athlétisme ivoirien et Chef de mission pour les JO Paris 2024 évoque les ambitions du relais 4×100 féminin ivoirien, les chances de qualification de quelques athlètes masculins ivoiriens sans oublier les grandes joutes au programme avant les olympiades de Paris.

 

Quelle réaction à froid après cette qualification ?

Ce ne peut être qu’un sentiment d’immense joie dans la mesure où c’est un projet conçu depuis 2021 et mis en place en 2022 durant la réunion bilan des championnats du monde à Oregon (USA). Ce projet pouvait ne pas aboutir mais par la grâce de Dieu, nous sommes aujourd’hui qualifiés pour les jeux olympiques. Nous ne pouvons qu’être en joie parce que nous avons également mis la joie dans le cœur des ivoiriens et de beaucoup d’étrangers qui nous ont soutenus. Nous disons encore merci à Dieu, au Ministère en charge des sports, au CNO et aux journalistes qui n’ont cessé de croire en nous et nous soutenir par leurs différents articles.

 

24 ans après Sydney, le relais féminin ivoirien retrouve les JO. Et cette fois pas sur invitation mais grâce à une historique qualification. Sensationnel n’est-ce pas ?

C’est plus que sensationnel. Je disais tantôt que la relève n’est pas une page que nous pouvons tourner automatiquement et que c’est un processus à long terme. Je l’ai réitéré lorsque certaines personnes disaient qu’elles ne voyaient pas la relève. Après les records de 300 et 400m battus par Jessika Gbaï, le 200m égalé par TRAORE Cheickna, du saut en longueur dame battu par Delafosse Aniella, nous sommes sur un bel élan. Celui qui fera de 2024, une année réussie. Cela ne peut qu’être sensationnel.

 

Comment avez-vous vécu la première course. Surtout qu’on rate la finale d’un cheveu ?

Ce fut difficile surtout pour les athlètes qui ont passé une nuit blanche. L’Autriche et l’Allemagne qui nous battent avec une performance loin de l’extraordinaire. Ce qui était plus rageant.

 

Qu’avez-vous dit aux dames avant la deuxième course ?

Le matin de la deuxième course lors de la réunion bilan de la première journée, j’ai dit aux dames que nous sommes qualifiés pour les Jeux Olympiques comme je l’ai fait avec le DG des sports et avec le Président du CNO-CIV avant notre réunion. Après la publication de la liste de départ, j’ai pris soins d’analyser les courses de chaque adversaire. C’est l’Espagne qui était notre sérieux concurrent avec l’Italie à l’affut. Nous allons corriger les quelques petites erreurs constatées après l’échauffement pour améliorer notre performance de la première journée. Nous allons battre l’Espagne et au pire des cas être deuxième au classement.

La qualification est acquise, mais on est encore loin de notre record (41.90 s). Il y a forcément du travail avant les JO ?

Vous avez vu les résultats de toutes les équipes. La majorité était loin de ses records parce que nous sommes en début de période de compétition. Les athlètes n’ont pas encore atteint leur vitesse de croisière. Nous avons réalisé les 41.90 s en août 2023.Lorsque nos athlètes auront autour de 10 compétitions dans les jambes, nous ferons mieux que les 41.90 s. Avant de commencer la saison 2023-2024, une planification de préparation de chaque athlète a été élaborée. Après les Bahamas, certaines se sont envolées pour des compétitions prévues le 12 mai 2024.Dans l’optique de renforcer la cohésion entre les athlètes, nous prévoyons un camp d’entraînement de quinze jours à la fin du mois de juin 2024 en France.

 

Avec quels objectifs irez-vous à Paris ?

Nous irons à Paris avec un seul objectif. Celui de monter sur le podium.

 

À un mois de la fin des qualifications, l’athlétisme ivoirien ne fait qu’augmenter le nombre de qualifiés. Une grosse fierté n’est-ce pas ?

Plus qu’une grosse fierté. Il y a plus de 25 fédérations olympiques et 3 fédérations ont pu pour le moment qualifier des athlètes et nous avons le plus grand nombre. L’athlétisme étant la discipline mère, phare et la plus suivie des jeux olympiques, nous ne pouvons qu’être fiers.

Pendant que les filles brillent, les garçons se cherchent encore. Aurons-nous des athlètes masculins qualifiés pour Paris ?

Je tiens déjà à vous rassurer. Nous aurons des athlètes masculins qualifiés. Je reste confiant pour Cissé Gué Arthur(100m), Traoré Cheickna(100m-200m) et Koné Abdoul Razack Ismaël(100m-200m). Le relais masculin 4x100m n’est pas encore éliminé. Avec une performance de 37 sec … les hommes peuvent également se qualifier.

À côté des garçons, y-a-t-il d’autres chances de qualification individuelle chez les dames ?

Absolument ! Je pourrais citer Ahouré-Demps Murielle (100m), DENIS Dinedye (400m Haies), Delafosse Aniella (Saut en Longueur). Et les prochaines compétitions au calendrier en juin seront très décisives.

Lesquelles ?

Il y aura le Meeting International d’Abidjan prévu le 08 juin 2024 mais que nous prévoyons décaler d’une semaine soit le 15 juin. Nous aurons également les championnats d’Afrique seniors qui se tiendront du 21 au 26 juin 24 à Douala au Cameroun. À côté de ces compétitions, il faudra compter avec certains meetings et championnats en Europe, aux USA et certaines compétitions de la ligue de Diamant.

Chamade YAH

TOP