Flash Info

  • 05/03/2021Football-Election CAF 2021 : "J'ai décidé de renoncer à ma candidature" Jacques Anouma
  • 05/03/2021Football-Election CAF 2021 : Le Sénégalais Augustin Senghor renonce à sa candidature
  • 05/03/2021Basket-Côte d'Ivoire : Le début du championnat N2 fixé à la date du 13 Mars 2021
  • 05/03/2021Cyclisme-International : L'UCI interdit les embrassades d'après-course dans son protocole sanitaire pour la saison 2021
  • 05/03/2021Football-International : "Mbappé peut devenir mon héritier, et je ne le dis pas pour plaisanter" Pelé
  • 05/03/2021Football-International : La Norvège veut boycotter la Coupe du Monde 2022 au Qatar suite aux nombreux décès sur les chantiers des stades

Football- CHAN 2009- Samuel Inkoom (Défenseur du Ghana) : «Le physique du Sénégal n'est pas un problème»

Football

Football- CHAN 2009- Samuel Inkoom (Défenseur du Ghana) : «Le physique du Sénégal n'est pas un problème»

3 March 2009 0
«Le physique du Sénégal n'est pas un problème»

Champion d’Afrique junior en février dernier au Rwanda, Samuel Inkoom, le sociétaire de l’Asante Kotoko dévoile ses ambitions au moment de croiser le Sénégal en demi-finale du CHAN 2009. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Quelles sont vos impressions après cette qualification pour les demi-finales ?

 
C’est une joie pour nous. Ce n’était pas facile, mais il fallait le faire pour tous les supporters ghanéens qui sont mobilisés et qui nous poussent à chaque rencontre. Il y a aussi ceux qui sont venus du Ghana. C’est vous dire que notre mission était de faire plaisir à tout ce monde et au Ghana. Maintenant, nous devons travailler pour aller prendre cette coupe.
 
Qu’est-ce qui vous a permis de faire la différence face à la RDC ?
 
Je précise que la RDC est une grande équipe. Nous avons de grandes équipes dans cette compétition. Après deux nuls, il nous fallait une victoire pour espérer disputer les demi-finales. Nous avons joué dans cette perspective. Avec l’apport du président de la fédération ghanéenne de football (FGF), il y avait une motivation supplémentaire. En plus, on a joué un football direct contrairement aux autres fois. En plus, le coach a mis dans le match des éléments qui n’ont pas disputé les derniers matchs. Ce qui a permis de répondre présents au combat physique.

 
Le Ghana a-t-il les moyens de battre l’équipe du Sénégal qui joue un football physique?

 
Quand on vient à une compétition dans le but de remporter la coupe, il faut être en mesure de battre tout le monde. Le Ghana est au CHAN pour remporter le trophée mis en jeu. Le Sénégal pratique un football très physique, mais cela n’est pas un problème pour nous. Le Zimbabwe nous a imposé un jeu physique de même que la Libye, mais nous avons résisté. Le Ghana est venu pour prendre la coupe. Donc, disputer la finale.

 
Il est fait cas de l’intérêt du PSG pour Samuel Inkoom. Qu’en est-il réellement ?
 
Effectivement, j’ai été approché par le PSG. C’est vraiment un honneur pour moi. Mais à partir du moment où rien n’est finalisé, on ne peut rien avancer à ce niveau. En même temps, ce n’est pas uniquement le PSG. Il y a des clubs espagnols tels l’Athletico Madrid. Maintenant, je suis à une compétition. Je me concentre sur ce tournoi et après on verra. Je préfère me concentrer sur la demi-finale contre le Sénégal.
 
        
Propos recueillis par P.G à Yamoussoukro

A lire aussi ...

TOP