Flash Info

  • 22/09/2017Cyclisme: L'Union cycliste internationale (UCI) va utiliser l'arbitrage vidéo la saison prochaine
  • 22/09/2017Football-FIFA: Ronaldo, Messi et Neymar finalistes au titre de Joueur de l'année
  • 22/09/2017Football-El.CM 2018: Marc Wilmots devrait donner sa liste pour le Mali le jeudi 28 septembre prochain
  • 22/09/2017Viet Vo Dao: Le président de la Fédération mondiale promet un stage au Vietnam aux encadreurs ivoiriens
  • 22/09/2017Football-Ligue 1: Diabaté Inza quitte l'AS Tanda et signe 2 ans en faveur du FC San Pedro
  • 22/09/2017Afrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes ont reçu une prime olympique de 450.000 Frs Cfa chacune
Football
International

Comment Nice a « récupéré » Seri

12 September 2017 0

De son aveu personnel, une nouvelle page se tourne. Seri Jean Michael dit avoir clôt l’épisode de son transfert manqué au Barça. Mais les dégâts psychologiques ont été énormes et Nice a dû s’employer pour « récupéré » son métronome.

Un accord. 40 millions d’euro à la clé. Une clause libératoire signée sous seing privé…et puis tout capote ! « « J'ai pété les plombs. Je suis allé dans les bureaux du club pour avoir des explications. Ils m'avaient promis une chose, et finalement, ils ont demandé plus pour moi » pestait Seri Jean Michael dans les colonnes du Mundo Deportivo dès après l’annonce de son transfert raté au Barça. Comme une âme en peine, l’international ivoirien a depuis erré sur les pelouses de Ligue1 jusqu’à ce week-end, lors de la 5è journée face à Monaco. Brillant, Seri a été copieusement ovationné par les supporters du « Gym », en toute fin de première mi-temps. Au final, Nice a balayé Monaco (4-0).

Pour remettre d’aplomb – psychologiquement s’entend – son joueur, Lucien Favre , le coach niçois, lui a, d’entré offert le brassard de capitaine. Ce n’était jamais arrivé depuis le début de la saison. Cette tâche étant plutôt dévolue au défenseur brésilien Dante. Il faut dire que le club a très vite anticipé les choses. Jean Pierre Rivière, le président de Nice s’est presqu’excusé dès l’annonce de la nouvelle. « J'ai dit au Barça : "Vous m'avez foutu un joueur en l'air", parce qu'il avait un contrat prêt. Je me mets à la place de Micka, c'est son rêve d'aller au Barça, et du jour au lendemain, ça casse » s’est-il justifié, rejetant la faute sur le club catalan. Ouvrant ainsi de futures portes de discussions qu’il pressentait houleuses.

Seri lui, semble mieux dans ses bottes. « Si, aujourd’hui, on sort ce match-là, c’est parce qu’on a été très costaud mentalement, et ça veut dire que moi, j’ai tout oublié. Une nouvelle page se tourne, il va falloir se mettre cela dans la tête. C’est ce que j’ai fait ». Propos de fin de match. Des idées pour Marc Wilmots ? Le joueur tarde en effet a exprimé son plein potentiel en sélection.

Sylvain MEL

 

A lire aussi ...

TOP