Flash Info

  • 19/04/2019Athlétisme: Murielle Ahouré affirme vouloir prendre sa retraite "qu'après l'or olympique"
  • 19/04/2019Football-Coupe Nationale 2019-Quarts: FC San Pedro-LYS - AFAD-Shadrac - Stade d’Abidjan-RCA - Séwé Sports-ASEC Mimosas
  • 19/04/2019Football-CAN 2019: Le Maroc favori du Groupe D selon Max Alain Gradel
  • 19/04/2019Boxe: Gobé Allou ambitionne construire un gymnase en Côte d'Ivoire pour instruire les jeunes à la pratique de la boxe
  • 19/04/2019Foot-C.Nationale 2019-8ès : COK 1-2 Shadrac - WAC 0-2 AFAD - LYS 0-0 (10-9 tab) N'Zi FC - FC San Pedro 5-0 SC Gagnoa - AS Tanda 0-2 Séwé Sports
  • 19/04/2019Athlétisme-CAN U18 & U20: Diasso Serge Armand s'offre la médaille d'argent au lancer du javelot, la première pour la Côte d'Ivoire
Football
CAN

CAN 2019 : Le Congo dément pour sa candidature

9 December 2018 0

Sur le plateau de RFI le 7 décembre 2018, Constant Omari, 2è vice-président de la CAF avait annoncé la candidature du Congo Brazzaville pour remplacer le Cameroun dans l’organisation de la CAN 2019. Une information démentie par le Ministre des Sports et de l’éducation physique.

Dans une communication téléphonique toujours sur les ondes de Radio France Internationale, M. Hugues Ngouélondélé, n’a pas confirmé la sortie de Constant Omari qui indiquait que le Congo Brazzaville avait fait acte de candidature pour se substituer au Cameroun auquel la CAF a retiré l’organisation de la CAN 2019.  « Il y en a un qui a déjà écrit, le Congo-Brazzaville. Notre secrétaire général adjoint Anthony Baffoe m’a dit qu’il allait me parler d’une deuxième candidature », avait-il déclaré le collaborateur d’Ahmad Ahmad, président de la CAF.

Nous avons d’autres priorités que d’organiser la CAN…“

24 heures après, le 8 décembre 2018, toujours au micro de RFI, Hugues Ngouélondélé, actuel ministre des Sports et de l’éducation physique, a démenti cette information. «Nous sommes à six mois de l’organisation de la Coupe d'Afrique des Nations et il ne sera pas possible pour nous de l’organiser avec honneur et dignité. C’est plutôt le contraire, le Congo-Brazzaville ne sera pas candidat. Cela ne sera pas possible. Nous avons d’autres priorités que d’organiser la CAN pour le moment », a-t-il déclaré avant de souhaiter « bonne chance » au pays qui accueillera la 32è édition de la CAN.

 Membre du gouvernement congolais, Hugues Ngouélondélé a indiqué que l’envie viendrait à son pays dans un autre futur. Puisqu’il n’existe pas encore les structures d’une CAN passée de 16 à 24 participants. «Un jour peut-être nous serons candidat. Pour le moment ce n’est pas au programme de notre gouvernement. Peut-être que l’idée a circulé, mais face à la réalité, nous ne pouvons pas organiser une grande fête comme celle-ci. Nous n’avons pas les structures pour le moment. Nous n’allons pas nous lancer dans une telle aventure pour déshonorer notre pays. Le Congo n’est pas prêt », a-t-il conclu.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP