Flash Info

  • Il y a 3 heures 2 minFootball International : JO : le Canada affrontera la Suède en finale féminin
  • Il y a 7 heures 20 minBasketball : La sélection ivoirienne est à Monastir pour un stage de préparation
  • Il y a 7 heures 21 minFootball International : Shevchenko quitte son poste d'entraîneur de l'Ukraine
  • 30/07/2021Basketball C.I: Tournoi International d'Abidjan (Senior Hommes) - Guinée vs CI , 19h; Ven 30 juillet HALL 1, Palais des Sports
  • 27/07/2021Basketball C.I: Le tournoi International d'Abidjan débute ce jeudi 29 juillet dès 16h au Palais des Sports
  • 23/07/2021J.o: Cérémonie d'ouverture officielle des Jeux Olympiques ce vendredi 23 juillet à 11h sur RTI 3

Jean Louis Konan (Pdt la Ligue professionnelle) : « Nous voulons faire en sorte que les rugbymen vivent de leur passion »

Rugby
Autres Sports

Jean Louis Konan (Pdt la Ligue professionnelle) : « Nous voulons faire en sorte que les rugbymen vivent de leur passion »

18 June 2021 0

Président de la Ligue professionnelle de Rugby, Jean Louis Konan a affiché sa satisfaction au soir des finales de ligue Africauto 2021.Pour les prochaines saisons, le patron de ligue professionnelle entend œuvrer avec les légendes de l'ovalie ivoirienne et la jeune génération au rayonnement de cette discipline. Ce, en permettant aux pratiquants d'en vivre décemment ! Il évoque tous ces sujets dans cette interview.

Quels sont vos sentiments au soir de ces finales ?

Alors c'est une grande satisfaction, déjà nous avons passé une très bonne journée sportive, nous avons eu beaucoup d'échanges, beaucoup de communion. C’'était un peu ça l'objectif et comme vous le savez, le rugby reste une discipline qui est méconnue de tous mais qui est très célèbre de par sa convivialité que nous avons toujours revendiquée. Aujourd'hui, cette journée a été très conviviale et au-delà du spectacle, les joueurs ont énormément produit du jeu. Nous avons communié avec le public, nous avons fêté, nous avons permis de montrer une nouvelle facette que les gens ne connaissent pas. C’est à dire le rugby champagne.  Et c'était vraiment ça l'objectif de découvrir le rugby autrement que ce sport brutal. Malheureusement les gens étaient un peu coincés par ce côté viril mais au-delà de ce caractère viril le rugby reste un sport de rapprochement, de convivialité. Et pour moi c'est une très belle journée qui vient de s'achever.

Quel est votre regard sur les deux finales ?

 Ce qui me fait plaisir, c’est que l’ordre naturel des choses a été changé. Nous étions habitués aux mêmes équipes qui gagnaient. En effet, au niveau féminin c'est INJS qui est une équipe sur laquelle il faudra compter qui a été sacrée. Et il y'a les Winners qui est une nouvelle équipe qui vient de détrôner le TBO qui est un club légendaire chez les hommes. C’est une grande satisfaction.

Ces finales étaient également un hommage Max Brito ?

 Max Brito, c'est une légende. Et c'est une occasion de parler de son engagement. C'est vrai que l'accident a fait qu'il a perdu de sa mobilité, mais son engagement, lui a dupliqué d'autant puisqu'il est un acteur majeur du développement du rugby. Cela, dans la mesure où il s'est engagé dans la construction d'une académie qui porte son nom. Dans cette académie nous allons continuer le travail de la formation vu que nous voulons revenir au plus haut niveau et tout cela passe par la formation. C’est l'axe sur lequel Max s'est véritablement engagé. Et c'est une satisfaction pour nous car aujourd'hui toutes les forces vives du rugby se mettent ensemble et continuent à faire avancer. C'est un peu ça l’objectif, ramener les anciens, la nouvelle génération pour que tout le monde sache que le rugby est une affaire de tous, une cause nationale. Et nous y croyons.

Êtes-vous satisfait de votre première saison à la tête de la Ligue professionnelle ?

Absolument, l’idée c’était que nous étions partis sur une projection. Nous sommes sur un projet pilote et il fallait commencer quelque part. Nous avons essayé de vendre le rugby, ramener les partenaires et surtout compter sur nos éducateurs, nos encadreurs qui ont abattu un travail extraordinaire. Parce que c'est grâce à eux. C'est par rapport au spectacle qu'ils produisent que nos partenaires nous font confiance et nous derrière, nous ramenons toute une équipe avec une détermination. C’est un travail d'équipe et c'est ainsi que nous allons pouvoir faire évoluer le rugby. Franchement, c'est une grande satisfaction ce projet pilote et comme toute œuvre humaine, elle est à améliorer. Donc sur la phase de lancement nous avons eu le temps de comprendre le fonctionnement des choses et nous nous devons de relever le défi et faire mieux la prochaine fois.

Quels sont vos challenges pour les prochaines saisons ?

Alors à terme c'est vraiment de professionnaliser le rugby, cela passera par le travail, par de la performance du très haut niveau et tout ceci va avec son corollaire. C'est à dire qu'il va falloir trouver des ressources afin d'accompagner toute cette dynamique et faire en sorte qu’aujourd’hui le sport soit une source d'emploi et que les rugbymen soient fiers. Pas que fiers mais qu'ils puissent se projeter dans l'avenir et vivre de leur passion. Et c'est un peu cela notre mission et nous allons nous donner les moyens nécessaires pour aller chercher des partenaires parce que nous y croyons. C'est un projet qui nous interpelle tous et aujourd'hui nous devrons être capable de pouvoir autant que du football vivre du rugby.

Réalisée par Lebéni KOFFI 

 

A lire aussi ...

TOP