can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 13/04/2024 Foobtall-Ligue 1 : Malick Tohé est le nouveau PCA du CO Korhogo
  • 13/04/2024Football-Coupe Nationale : 16es de finale : Bintana FC 2-3 Mouna FC, Africa Sports 1-2 Stade d'Abidjan, San Pedro FC 2-1 SOA
  • 13/04/2024Football-International : LDC : Sorti à la 10e minute ce samedi, Sébastien Haller est incertain pour le quart de finale retour contre l'Atletico Madrid
  • 13/04/2024 Football-Afrique : Rainsford Kalaba placé dans un coma artificiel (TP Mazembe)
  • 12/04/2024Football-Coupe Nationale-16e Finale : ES Bingerville 1-0 CO Korhogo - RCA 1-0 SOL FC
  • 12/04/2024 Fustal : Abel Kouamé Junior, arbitre international, représentera la Côte d'Ivoire à la CAN 2024

Eliminatoires Can-Mondial 2010- Eléphants- N’Dri Romaric : «Je suis là pour donner le maximum»

MONDIAL
CAN

Eliminatoires Can-Mondial 2010- Eléphants- N’Dri Romaric : «Je suis là pour donner le maximum»

27 March 2009 0
«Je suis là pour donner le maximum»

Comme Didier Drogba, c’est également le retour de N’Dri Koffi Romaric. L’ex capitaine du Mans aujourd’hui au FC Séville qui met son long bail loin des Eléphants au compte d’une «grosse incompréhension» apprécie lui aussi son retour en sélection pour laquelle il entend donner le maximum. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Eloignez de la sélection depuis la CAN 2008 vous retrouvez la sélection qui affronte le Malawi dans quel esprit ?
 
Il y a eu une grosse incompréhension. Aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre et je suis là pour donner le maximum. Le groupe aujourd’hui a retrouvé de l’envie, de la motivation et surtout de la rigueur.  Avec ça, je pense que les résultats seront meilleurs que ce qu’on a connu auparavant. Pour le match de dimanche je pense qu’on fera tous le maximum pour vaincre. C’est uniquement ce qui compte. Je n’ai donc aucune promesse à faire.
 
Vous faites une très bonne saison avec le FC Séville pour une première année. Vous avez un secret ?
 
C’est plutôt le travail. Lorsque je reprends mon parcours je constate que tout n’a pas été rose. Ça été super difficile.  De l’Asec à Séville en passant par Beveren et Le Mans c’est bien sûr une géniale progression. Mais c’est là également où commence le plus difficile. C’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’erreurs et de fautes mais le plus important c’est d’en tirer les leçons et continuer à avancer, à progresser. Aujourd’hui ma carrière me sourit et j’espère que la progression sera encore plus visible.
 
A votre arrivée à Séville vous aviez plus de rondeur. A quoi était due cette prise démesurée de poids ?
 
Mon problème de poids était dû au fait que j’étais blessé lors de mes deux derniers mois au Mans et j’avais cessé de m’entraîner et en plus j’avais débuté mon bras de fer avec les dirigeants manceaux. Et donc j’ai très vite pris du poids. Arrivé à Séville c’est sûr que je devais en perde et je savais les sacrifices que je devais faire. Aujourd’hui je suis le joueur qui a fait le plus de matchs, je pense que je suis régulier. Ce qui n’était pas évident. C’est dû à ma forme. J’ai perdu une dizaine de kilos. Je me sens mieux et c’est sûr que si c’était à refaire je n’irai jamais prendre dix kilos en plus.
 
Pour retour au «Félicia» avez-vous un appel à lancer au public ivoirien ?
 
Les ivoiriens peuvent être déçus de nos prestations, du fait qu’on n’ait pas encore remporté de trophée, mais ils n’ont pas le droit de nous lâcher. Tout le monde fait des sacrifices. On est là pour la Côte d’Ivoire. On n’est pas là pour des sous mais pour eux. Et je crois que s’ils viennent nombreux on aura beaucoup plus de chaleur, beaucoup plus de motivation, beaucoup plus d’envie de tout dégommer sur notre passage. On a donc besoin de soutien parce que lorsque les Ivoiriens sont chauds, nous également ont plus affûtés pour assurer sur le terrain.
 
Propos recueillis par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP