Flash Info

  • Il y a 58 min 45 sec Football-Ligue 2 : Le match de la 22e journée opposant Yakro FC à SCA sera rejoué pour des raisons techniques d'arbitrage (Commission Ethique et Discipline)
  • Il y a 1 heure 3 minAutres-Sports : Happy Run 2024 fixé au 20 juillet prochain !
  • 20/06/2024 Football-Transferts : Lasso Coulibaly s'engage avec l'AJ Auxerre jusqu'en 2028
  • 20/06/2024 Foobtall-Classement FIFA : La Côte d'Ivoire occupe désormais la 37e place mondial et 4e africain
  • 19/06/2024 JO Paris 2024 : Cheick Sallah Cissé et Marie Josée Ta Lou-Smith porteront le drapeau
  • 19/06/2024JO Paris 2024 : L'État dégage une enveloppe de 450 millions FCFA

Eliminatoires Can-Mondial 2010- Côte d'Ivoire : Tiéné tient sa renaissance

MONDIAL
CAN

Eliminatoires Can-Mondial 2010- Côte d'Ivoire : Tiéné tient sa renaissance

23 June 2008 0
Tiéné tient sa renaissance

Dimanche au stade Félix Houphouët-Boigny, les Eléphants ont surpris ceux qui doutaient de leur qualité, en battant les Zèbres du Botswana sur le score de 4-0. Au-delà du premier but de Sanogo au Félicia et du premier doublé en A de Cissé, Tiéné Siaka a agréablement étonné le maigre public du Félicia.
Un milieu relayeur, manieur de balle, éclaireur des attaquants et soulageur des défenseurs, la Côte d'Ivoire n'en a pas beaucoup connu dans ses rangs. Ce profil de joueur à la Zinédine Zidane ou Ronaldinho, la Côte d'Ivoire a rêvé en posséder surtout lors de l'éclosion des génis de l'Académie de l'Asec Mimosas fabriqués par le duo Ouégnin-Guillou. Djiré Abdoulaye, Gilles Yapi Yapo, Dansoko Mammadou, Joss Péhé et autres Amoah Diaky promis à un bel avenir dans le secteur médian des Eléphants, sont tous rentrés dans les rangs, dans un anonymat ne reflétant pas leur qualité extraordinaire. l'avènement de Touré Yaya Gnégnéri a donné bon espoir, mais trop défensif, le "fantastique" a du reculé d'un cran sans défigurer sa classe et son aisance technique.
Ce milieu-penseur, il fallait regarder plutôt vers le flanc gauche de l'Asec version Jean Marc Guillou pour le dénicher. Car là se trouvait Tiéné Siaka. Défenseur sobre avec des interventions appropriées et un coup de patte gauche dont se rappellera toujours les gardiens de l'époque, "Chico" (son pseudo de l'Académie) se retrouve dans le secteur médian. Un secteur qu'il a tout d'abord connu lors de son passage éclair à Reims en Ligue 2 française, auquel l'AS Saint-Etienne l'avait prêté. Aisance technique, coup de rein déroutant et parfois buteur (3 buts), "Chico" pue des qualités du milieu de terrain. Une odeur que sent Ulrich Stielike qui l'utilise comme tel. Le bref passage de Gérard Gili à la tête des Eléphants ne le fait pas reculer. Et coach Vahid l'y a reconduit.
Cataloguer comme "le maillon faible toujours dans les grâces de la sélection" par de nombreux ivoiriens, Tiéné Siaka a démontré face au Botswana qu'il tenait bien sa place. Au four et au moulin, il a mis constamment mis la pression sur le porteur du ballon, faisant déjouer tout le milieu de terrain des Zèbres. Ses grandes responsabilités défensives aux côtés de Zokora Didier ne l'empêchent pas d'étaler ses qualités offensives. Le premier but de Boubacar Sanogo à la 16e minute de jeu, C'est "Chico" qui le lui offre grâce un centre du gauche, son pied fort. Une passe décisive qui permet aux Eléphants d'ouvrir les vannes. Et si la large victoire de la sélection ivoirienne sonnait comme une réelle réconciliation avec son public, elle était pour "Chico" la renaissance d'un talent jusque là vomi.
"C'est un sentiment de joie qui m'anime. Nous devrions montrer au public que notre entrée en matière était juste un faux pas. Nous l'avons démontré grâce à notre prestation. Cette victoire va nous permettre d'aborder la suite avec beaucoup plus de sérénité". Ces propos généralisés de l'international stéphanois peuvent se résumer à sa simple personne. Car si ses premiers pas en sélection ont été en deçà des attentes, la prestation de dimanche dernier lui a ouvert le cœur des Ivoiriens. Reste maintenant à s'y installer avec une constance dans ses performances pour éviter le feu de paille.
Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP