Flash Info

  • Il y a 1 heure 45 minFootball-International : Slaven Bilic (Croatie) prend les rênes de Watford en remplacement de Rob Edwards
  • Il y a 1 heure 48 minAthlétisme : La recordwoman du monde, kosgei, forfait pour le marathon de Londres
  • Il y a 7 heures 11 minFootball-Ligue 1 : Féminin : L'Athletic Club d'Adjamé est le nouveau champion de Côte d'Ivoire
  • Il y a 7 heures 46 minVolleyball : La Fédération Ivoirienne de Volleyball a signé un protocole d'accord de 4 ans avec la Fédération Emiratis de Volleyball
  • Il y a 8 heures 25 minFootball-CAN-Maracana : La Côte d'Ivoire sacrée pour la 8e fois après sa victoire (2-1) contre le Burkina Faso
  • Il y a 8 heures 27 minCyclisme : Alejandro Valverde disputera la dernière course de carrière au Tour de Lombardie

Aby Yao Louis : « Je m’attendais à être lauréat »

Football
Ligue 1

Aby Yao Louis : « Je m’attendais à être lauréat »

19 July 2017 0

La saison 2016-2017 de Ligue 1 a réservé de belles surprises. Parmi elles, le WAC. Le promu aux dents longues en plus de son statut de vice-champion a enlevé le titre du meilleur entraineur de la Ligue. Un trophée auquel le très effacé Aby Yao Louis s’attendait, contre toutes attentes.

Aby Yao Louis. Comment vous vous sentez dans la peau du meilleur technicien de Ligue 1 de Côte d’Ivoire ?

Je ne me suis pas vu pousser des ailes en tout cas (rire). Pour être plus sérieux, c'est un sentiment de joie pour moi d'obtenir ce trophée. Après une saison difficile à cause du niveau élevé de notre championnat, il y a une satisfaction collective. C’est tout un groupe qui a construit ce parcours, je le félicite et je suis fier d’être le lauréat même si je reconnais que du travail est fait par l’ensemble des entraîneurs de Côte d’Ivoire.

Le trophée de meilleur technicien est très souvent allé au coach de l’équipe championne. Vous vous attendiez sincèrement que le choix du jury se porte sur vous ?

Sincèrement, je  m'attendais à ce trophée. C’est vrai qu’il pouvait y avoir un doute avant la liste des nominés. Mais dès qu’elle a été publiée, je me suis tout de suite dit que je serai le choix du jury. C’est simple, je suis à la tête de l’encadrement du promu qui finit vice-champion. Et avec la qualité du jeu que les garçons ont produit durant toute la saison, je me suis dit qu’on ne louperait pas cette récompense, après avoir manqué de peu le titre. (Ndlr : Le WAC a fini à un point du champion)

La performance de votre équipe vous ouvre les portes de l’Afrique. Etes-vous confiant là où des dirigeants préfèrent très souvent des entraineurs plus expérimentés ?

Nous travaillons déjà pour faire un bon championnat et aussi une bonne campagne africaine en en Ligue des Champions. Pour ce qui est de mon avenir, je suis encore là. Après la décision incombe au président qui nous fait confiance.

 

Propos recueillis par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP