Flash Info

  • 20/05/2022Football-Eléphants : Le duo Jean-Louis Gasset-Emerse Faé a été nommé à la tête des Eléphants.
  • 20/05/2022Athlétisme : Marie-Josée Ta Lou s'alignera sur 100 m, le 18 juin prochain au meeting de Ligue de diamant de Paris 
  • 19/05/2022Africa Sports : L'entraîneur des Aiglons a été démis de ses fonctions par les dirigeants ce jeudi 19 Mai
  • 19/05/2022Ligue 1-16è j: L'Asec bat le Stella (3-2) et occupe le fauteuil de leader avec 51 points
  • 19/05/2022NBA finales Est Conférence-Match 1 : Miami 118-107 Boston
  • 19/05/2022NBA finales Ouest Conférence-Match 1 : GSW 112-87 Dallas

2è Journée : L’ASEC reste à sec, comme le WAC

Football
Ligue 1

2è Journée : L’ASEC reste à sec, comme le WAC

22 October 2017 0

L’ASEC n’a pas réussi à ouvrir son compteur-but face au WAC en clôture de la 2è journée de Ligue 1. Les Mimosas ont été contraints au nul par des Guêpes qui avaient la place pour battre son adversaire pour la première fois de son histoire. Occasion manquée.

« Non, “l’affaire Oussalé“ n’a pas perturbé la préparation de ce match face au WAC », dixit Amani Yao. Sur la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny, l’ASEC semblait accuser le coup, face à des Guêpes aux aguets  dans une première période stérile. Il a fallu attendre la 30è pour connaitre un semblant de frisson. La frappe, la première de la rencontre, de Tidiane Diomandé n’est pas cadrée pour inquiéter Cissé Abdoul Karim. Sept minutes plus tard, le portier Mimosas doit s’employer pour faire échec à la tentative du pesant Diakité Aboubacar. La première grosse alerte intervient à la 39è. La mauvaise sortie de Karim devant N’Da Kouadio Jean Francis dégarni les buts Mimosas. Mais le centre mal ajusté n’offre que des sueurs froides aux Actionnaires presque muets. Logique face à un onze Mimosas incapable de passer le premier rideau dressé par le WAC. C’est sans aucune frappe que les hommes d’Amani Yao regagnent les vestiaires.

Après la pause, l’ASEC fait remonter sa ligne de récupération dans les 25 mètres des buts de son adversaire. L’entrée de Yao Kouamé Alphonse, transfuge du WAC, à la place de Samaké Gaoussou y est pour beaucoup. Mais l’option offensive tarde à porter ses fruits. Les premières tentatives Mimosas se pointent à partir de la 60è. L’œuvre de  Diabaté Yalatif. La double tentative du jeune attaquant, aligné pour faire oublier Hervé Oussalé, trouve un exceptionnel Boris Mandjui dans les perches du WAC. Plutôt lancé, Yalatif est curieusement sorti par Amani, qui préfère Sanogo Issa, milieu défensif, à son seul atout de surface. Ce qui a le dont de libérer l’axe offensive de l’ASEC en manque à ce niveau. Et de libérer le WAC de ses efforts défensifs pour procéder par contre. Le dernier mené par N’Da Kouadio Jean Francis, auteur d’une reprise trop enlevée à la 64è, trouve un moins inspiré Zan Bi Roland sorti du banc. Un ballet de ratés qui garde le score d’origine intact au coup de sifflet de M. Dembélé Denis.

Après deux journées, l’ASEC, qui engrange son premier point de champion, est loin d’avoir rassuré face au WAC qui est monté d’un cran par rapport à ses premiers pas de la saison en Ligue 1.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP