Flash Info

  • Il y a 15 min 17 secFootball-Ligue 1 : La reprise du championnat reportée à une date utlérieure
  • 19/09/2021Athlétisme : Marie Josée Ta Lou annonce la fin de sa saison sur sa page facebook
  • 19/09/2021Football-Coupe de la Confédération : Le FC San Pedro éliminé de la compétition après sa défaite devant l'ASFA Yennenga
  • 19/09/2021Football-CdC 2021-2022-Préliminaires retour : FC San Pedro 1-2 ASFA Yennenga (0-0 aller)
  • 19/09/2021Basket-Afrobasket 2021 Dames : Tunisie 49-69 Côte d'Ivoire
  • 19/09/2021Boxe-International : le boxeur Manny Pacquiao se déclare candidat à la présidentielle de 2022 des Philippines

CN FIF : Dao Gabala se met à l'écoute des présidents de clubs

Football
Ligue 1
Ligue 2

CN FIF : Dao Gabala se met à l'écoute des présidents de clubs

2 February 2021 0

Mis sur pied sur le 24 décembre 2020 et installées officiellement  le jeudi 13 janvier 2021, Dao Gabala et son équipe sont à la tâche. D'ailleurs, le Comité de normalisation de la FIF (CN-FIF) a démarré ce mardi 02 février une série de consultation avec les clubs de Ligue 1, Ligue 2 et D3 au siège de la Fédération Ivoirienne de Football à Treichville.

« Le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football est à l’œuvre, c’est une équipe de mission dont l’un des enjeux principaux est de rassembler et de mobiliser la famille du foot pour sauver le football ivoirien. Et nous avons commencé dès la semaine dernière les concertations internes. Nous avons écouté l’équipe de management de la FIF, nous avons écouté l’ensemble des directeurs départementaux et aujourd’hui nous ouvrons une autre phase de la concertation celle des acteurs », a indiqué Dao Gabala, la Présidente du CN FIF d'entrée.

"Remettre le ballon au centre"

La nouvelle patronne du football ivoirien s'est ensuite étendue sur le contenu de ces consultations inédites. « Je voudrais simplement prendre une image ; Quand vous entrez dans une usine vous avez l’équipe de management et vous avez l’usine. Pour le football ivoirien l’usine est détenue par des acteurs clés qui sont les clubs, les groupements d’intérêts qui sont toutes ces personnes qui permettent au ballon de rouler et de tourner ; Et comment rassembler une famille si nous n’écoutons pas les acteurs clés de cette famille ? Et au fond, notre mission c’est de travailler pour ses acteurs là, pour les clubs, pour les supporteurs, pour l’Etat et toutes ces personnes qui ont un intérêt à ce que le ballon tourne. Alors notre mission pendant ces journées de concertation qui vont concerner les clubs de D1, D2 et D3 qui vont aussi concerner toutes les parties prenantes et les groupements d’intérêts, c’est d’abord de les écouter », a-t-elle poursuivi avant d'ajouter. « Parce que si nous sommes là aujourd’hui (Comité de Normalisation) c’est qu’il y’a eu crise, il faut les écouter ! Et nous sommes là pour les écouter, parce que nous sommes à leur service, mais nous allons aussi ensemble essayer de voir comment remettre le ballon au centre du terrain, comment et dans quelles conditions est-ce que nous pouvons redémarrer un championnat le plus rapidement possible. C’est le championnat qui fait vivre le foot, c’est le championnat qui fait vivre les clubs et c’est le championnat qui permet aussi de détecter les talents qui permettent aux jeunes ivoiriens après de s’exporter donc nous allons les écouter et ensemble voir dans quelles conditions nous allons démarrer ce championnat ».

"Une maison qui sera nettoyée"

Dao Gabala a conclu son intervention en appelant à l'unisson autour du ballon rond. Car, le plus important c'est que « la maison du football ivoirien soit nettoyée. Voici l’objet de notre mission aujourd’hui et je voudrais en appeler à chacun d’entre vous, à la presse, à toute la population pour leur demander de nous soutenir dans notre mission, de nous soutenir en relayant les informations telles que nous allons vous les apporter. Nous avons une mission à une durée déterminée et nous souhaitons à la fin de cette mission redonner aux acteurs eux-mêmes une maison qui sera nettoyée, qui sera propre et dans laquelle eux-mêmes seront heureux de vivre. Et voici l’objectif de notre mission ».

Les consultations qui démarrent ce mardi s'étendront jusqu'au 15 février prochain. Les brûlantes questions comme la reprise des débats domestiques et les mesures pratiques pour y arriver seront au cœur des discussions.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP