Flash Info

  • Il y a 8 heures 7 minDjibouti : L'international Burkinabé Alain Traoré va prolonger pour un an son contrat à Arta/Solar 7
  • Il y a 8 heures 13 minFootball-CAF Awards 2022 : Karim Konaté nominé dans les catégories de joueur Interclubs et Jeunes de l'année
  • Il y a 9 heures 33 minFootball-Transferts : Serge Deblé débarque à Tobol pour une saison
  • Il y a 9 heures 35 minFootball-CAF Awards : Franck Kessié et Sébastien Haller sont dans la course pour le Ballon d'Or
  • Il y a 10 heures 38 minBasketball NBA : L'ivoirien Mo Bamba de Orlando Magics est libre de tout contrat . Les Bulls et les Rockets sont intéressés par son profil.
  • 29/06/2022Football-Transferts : Selon FootMercato, Ghislain Konan aurait signé en Arabie Saoudite à Al-Nassr

Election FIF-Didier Drogba : « Si on m'attaque sur autre chose, c'est que je dérange »

Football
Ligue 1
Elephants

Election FIF-Didier Drogba : « Si on m'attaque sur autre chose, c'est que je dérange »

15 March 2022 0

Didier Drogba est sorti de son silence. L’ex-attaquant des Eléphants désireux de briguer le fauteuil de président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), a donné quelques raisons qui l’ont poussé à franchir le pas. Dans ses propos, Drogba accuse par ailleurs, une adversité qui n’est pas saine, à ses yeux.

Un constat large et une réflexion qui dure depuis plus de 3 ans.  C’est la genèse de la volonté de Didier Drogba  qui en a dévoilé quelques traits,  à l’émission Tribune Libre produite par la Fondation Friedrich Naumann. « Depuis plus de 3 ans maintenant, je pense à ça. Parce que j'ai eu l'occasion de jouer au plus haut niveau. J'ai terminé en 2è division américaine avec des joueurs qui ont 17, 18, 19 ans dans mon équipe. Et quand je vois qu’à cet âge-là, à ce niveau, ils ont des opportunités de pouvoir briller dans leur propre championnat, dans leur propre club, dans leur propre pays, je me suis dit le niveau de la 2è division là-bas est bon, mais ici on a des talents. On n’a rien à envier à ces jeunes-là ! La preuve, lorsqu'on voit l'équipe de France qui a remporté la Coupe du Monde 2018, plus de la moitié est d'origine africaine », a-t-il révélé.

Un réveil qui fait naître une certitude et plusieurs questions chez l’ancien de Chelsea. « Donc on a le potentiel. Mais qu'est ce qui fait qu'on ne passe pas un premier tour de Coupe du Monde ? Ou bien, qu'est qui fait qu'aucune équipe africaine ne passe un premier tour de Coupe du Monde? Qu'est qui fait qu'on remporte une CAN tous les 20 ans ? Qu'est ce qui fait que les joueurs ici se retrouvent tous dans des pays comme la Thaïlande, la Russie, la France...sans rien ? Qu'est ce qui fait que moi international ivoirien, je vais en Autriche et que je rencontre une quinzaine de jeunes ivoiriens qui s'ennuient, qui ne font rien ? Parce qu'ils ont voulu simplement jouer au football et qu'ici on ne les payait pas ! Qu'est ce qui fait que lorsque je veux me lancer dans cette course à la Fédération, on me dit que les présidents de clubs sont des menteurs, sont des voleurs? Alors que, ils ne sont tout simplement, je pense, pas respectés à leur juste valeur ».

Son lot de questionnements  a laissé finalement filtrer une ambition qu’il estime hautement légitime après avoir passé une grande partie sa vie professionnelle en sélection nationale. « C'est tout simplement parce que j'ai envie d'apporter quelque chose à mon pays, à mon football et je pense que je suis légitime pour briguer ce poste. J'ai fait 12 ans en équipe nationale dont 8 en étant capitaine. Je suis le meilleur buteur de la sélection, donc je connais mon pays, je connais ma nation, je connais la fédération, je sais comment elle fonctionne. En ayant connaissance de tous ces éléments je me suis dit que si je pense que je peux apporter quelque chose à mon pays, c'est le moment ». Une prise de conscience et une ambition qui ne saurait se matérialiser systématiquement sans l’appui de la majorité des membres actifs. Puisque, reconnait-il « maintenant, ce n'est pas moi qui décide », a-t-il dit.

Pourtant, l’esprit de compétition qu’il a toujours chéri ne semble pas, selon lui, de cette nouvelle partie. D’après Didier Drogba, « il y a une adversité et il en faut ! Mais, malheureusement ce n'est pas sain. Jusqu'à maintenant, personne ne m'attaque sur mon programme ! C'est que, quelque part, je suis dans le vrai. Et si on m'attaque sur autre chose que mon programme, c'est que je dérange. Pourquoi je dérange ! Quelqu'un qui vient avec l'intention d'aider son pays, d'aider son football, comment peut-il déranger ? Alors je pose des questions qui méritent des réponses ». Les réponses ne devraient pas tarder à naître chez ses potentiels adversaires ou leurs partisans.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP