can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 23/04/2024Football Féminin : Divison 1 : L'Inter d'Abidjan sacré champion pour la première fois de son histoire
  • 23/04/2024 Football-Uefa LDC : Sébastien Haller quasi forfait pour la demi-finale face au PSG (L'Equipe)
  • 23/04/2024 Football-CAN 2023 : Jean-Michael Seri honoré par l’Association des Footballeurs Professionnels anglais pour son apport dans le sacre ivoirien
  • 23/04/2024CAN Futsal 2024 : L'arbitre ivoirien Abel Kouamé a officié à la finale de la compétition
  • 23/04/2024 La 3e édition du Salon Africain du Football (SAF) aura lieu du 28 au 29 juin 2024 à l'Hôtel Ivoire
  • 22/04/2024Football : Premier League: John Terry intronisé au Hall of Fame anglais

Haller raconte son cancer

Football
International

Haller raconte son cancer

25 January 2023 0

C'était le point final de son combat. Le moment qu'il attendait depuis des mois, et plus précisément depuis juillet dernier, lorsqu'on lui a annoncé qu'il devrait se battre contre une tumeur cancéreuse aux testicules. Mais Sébastien Haller a été plus fort que tout soutenu par sa famille, ses amis et ses proches. Après deux opérations et cinq chimiothérapies, l'attaquant ivoirien a réalisé son grand retour sur les terrains, dimanche dernier. C'était lors du match entre Dortmund et Augsbourg (4-3). Un moment plein d'émotions qu'il n'oubliera jamais.

Dans un entretien accordé à L'Equipe, l'attaquant ivoirien est revenu sur cette situation. « C'était une émotion forte. C'est ce que j'avais en ligne de mire depuis le premier jour, pouvoir montrer mes qualités et savoir que, derrière, il y avait eu un combat. Ça a rajouté à mon envie. Tous, on l'attendait (...) Il s'est passé tant de choses. C'est un moment dont je vais profiter avec plus de recul », a-t-il confié. Avant d'ajouter. « Là, j'étais dans le travail, dans la performance. Pendant six mois, je n'ai pas arrêté. Même pendant la trêve de Noël, c'était famille, famille, famille, et je devais expliquer mon histoire car il y avait des personnes que je n'avais pas vues depuis longtemps. »

Il raconte notamment son parcours de soins dès qu'il a appris la nouvelle, en juillet, à son retour à la compétition en janvier. L'ancien pensionnaire de l'Ajax assure qu'il resté serein. « Pourquoi avoir peur ? Si quelque chose doit se passer, ça se passera. Si tu as un certain contrôle, tu peux avoir plus de l'appréhension, de la peur, mais là pff... Je n'ai pas le choix que d'avoir confiance dans le corps médical, qui a été exceptionnel avec moi. Il fallait continuer à être solide mentalement, être bien entouré et se dire qu'avec cette attitude je passerais à travers tout ça. Et c'est aussi un peu une responsabilité en tant que joueur pro », a-t-il expliqué.

Il fait partie désormais des rares joueurs qui ont réussi à surmonter cette étape. Et le dimanche dernier, il portait des crampons spéciaux avec l'inscription « F*uck cancer. »

Chamade YAH

A lire aussi ...

TOP