Flash Info

  • Il y a 52 min 35 secFootball-Ligue 2 : La saison démarre ce vendredi 3 décembre
  • 28/11/2021Football-Côte d'Ivoire : Kuyo Téa Narcisse élu président de l'Africa Sports avec 29 voix soit 82,5%
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023 : La Côte d'Ivoire leader du groupe C après la Fenêtre 1
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-3e journée : Côte d'Ivoire 80-69 Guinée
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-2e journée : Centrafrique 64-92 Côte d'Ivoire
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-1ère journée : Côte d'Ivoire 57-56 Angola

Jean Evrard Kouassi : « C'est un rêve qui se réalise »

Football
Elephants

Jean Evrard Kouassi : « C'est un rêve qui se réalise »

11 October 2021 0

Depuis plus d'un an, Jean Evrard Kouassi ne quitte plus la liste du sélectionneur national. Ses performances en Super Lig Chinoise ne sont pas passées inaperçues. Comme un bon travailleur, il bénéficie de la confiance de Patrice Beaumelle qui l'a une nouvelle fois convoqué. Avant la rencontre retour contre les Malawites, l'attaquant ivoirien s'est confié au micro d'un confrère ivoirien sur son parcours et son avenir.

Formé à Grand-Bassam, Jean Evrard Kouassi connaît rapidement une ascension fulgurante dans sa carrière de footballeur au point de se retrouver déjà à 18 ans en Europe plus précisément en Croatie. « J'ai commencé avec la Jeunesse Sportive de Bassam où il y'avait pas mal de talents. J'étais l'un des joueurs de Bassam et c'est comme cela j'ai été recruté en centre de formation par Moossou FC quand j'y étais. (...) Après l'équipe nationale avec les U17, je suis partie et j'ai signé en Croatie. A mes 18 ans, je fais deux ans et demi en Croatie », a ainsi expliqué Jean Evrard. Suite à son départ en Chine, il affirme que le choix s'imposait à lui. Bénéficiant de la confiance de l'ex sélectionneur des éléphants, le suédois Sven Goran, il le rejoignait à Shanghai SIPG pour deux ans avant de se poser à Wuhan Zall. Une aventure chinoise qui l'a révélé aux yeux de tous et qui booste sa carrière. C'était un tournant de la carrière où il fallait faire un choix mais vraiment difficile. « Je suis allé en Chine en Asie. Ce n'était pas dans mes plans mais j'ai été approché par un grand coach qui était là-bas en Chine. En la personne de Sven Goran Erickson qui était l'ex sélectionneur de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire, qui m'a appelé. Il était coach à Shanghai donc il m'a fait part de ses projets. J'étais jeune du coup j'ai trouvé intéressant de le suivre c'est ainsi que je suis allé là-bas. Mais c'est vraiment une expérience qui m'a vraiment marqué et franchement je dis merci à Dieu », a-t-il dit.

Son arrivée en sélection n'est pas le fruit du hasard, c'est vraiment beaucoup de travail abattu. « C'est un rêve de gamin qui se réalise. Franchement je n’ai pas de mots pour qualifier cela mais nous pouvons dire que le travail paie. J'ai dû bosser dur pour arriver à ce niveau ». Avant de poursuivre sur l'objectif des éléphants qui est de disputer le mondial qatari en 2022 car la Côte d'Ivoire regorge assez de talents. « Bien sûr ! C'est l'objectif de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire même pour toutes autres équipes nationales. Parce que quand vous êtes à ce niveau de la compétition c'est que vous avez de grands joueurs et tout le potentiel », a-t-il déclaré.

Concernant la suite de sa carrière, l'ivoirien mise tout sur l'équipe nationale. En fin de contrat dans deux mois, il préfère penser à ses matches avec la sélection ivoirien avant de se projeter sur son avenir. « En décembre je suis en fin de contrat. J'ai tout misé sur l'équipe nationale.  Après décembre, je projette peut-être de revenir en Europe pour avoir d'autres expériences. Pour le moment, je vais finir mes matches en équipe nationale et après penser à un club », a-t-il conclu.

Chamade YAH

 

A lire aussi ...

TOP