Flash Info

  • 08/12/2021Handball-CI : Début du championnat prévu ce week-end du 11 décembre au Palais des Sports
  • 08/12/2021Prépa Elim.BAL 2022: Soa vs JCA ce mercredi 8 décembre 2021 au Hall 1, Palais des Sports
  • 08/12/2021Football-LDC : Sébastien Haller égale un record de Cristiano Ronaldo en phase de poules
  • 07/12/2021Football-Eléphants : L'international Wilfried Zaha est cité dans une affaire d'escroquerie à travers sa société Zo Properties
  • 07/12/2021Football-CAN : Le trophée de la CAN est arrivé au Cameroun
  • 07/12/2021Prépa.BAL 2è tour : La SOA affronte les Warriors ce mardi 7 déc 2021 au Hall 1, Palais des Sports

Mali-Côte d’Ivoire : Les Tops et le Flops

Football
Elephants
MONDIAL

Mali-Côte d’Ivoire : Les Tops et le Flops

9 October 2017 0

Le déplacement au Mali ne fut pas fructueux pour les Eléphants dans l’ensemble. Absence de coordination, de complicité et d’efficacité. Un tas de manques duquel jaillissent quelques étincelles qui badigeonnent la déception ambiante. Voici les Tops et les Flops de Patrick GUITEY.

Tops :

Wilfried Kanon

Il était déjà dans le coup lors de la réception du Gabon en septembre dernier. Il y est encore une fois. Wilfried a été Kanon face aux assauts maliens. Présent, agressif et concentré, Wilfried fut tranchant sur chacune de ses interventions défensives. Il a encore pris une nouvelle dimension dans son duo avec Eric Bailly.

Eric Bailly

Jugé mou et pas impliqué, Bailly a prêté l’oreille aux critiques pour réagir. Présent dans les impacts et dans le duel aérien, souvent de manière acrobatique, Eric et redevenu, en l’espace de 90 minutes, le Bally que l’on attendait. Dommage que son carton jaune écopé à Bamako puisse le priver de la finale face au Maroc.

Konan Ghislain

Pour sa toute première en équipe première, Konan a forcément marqué des points aux yeux des observateurs. Dans un couloir gauche de la défense ivoirienne en quête de véritable répondant, le sociétaire du Vitoria Guimaraes s’est certainement installé.

 

Les Flops

Serge Aurier

Contrairement à ses coéquipiers de la défense, Aurier s’est moins bien comporté. Son difficile retour défensif et surtout son apport offensif proche de zéro a agacé plus d’un et certainement lui-même. Cette fois, Aurier est passé à côté.

Le milieu

Impossible de passer à côté d’un milieu si inexistant, surtout dans la relance. Serey Dié, Franck Kessié et Jean Philippe Gbamin ne fut qu’une ombre face à l’activité déroutante du milieu malien. Aucune fluidité, aucune combinaison, seulement des agressions. Pitoyable.

L’attaque

Sans un milieu capable de la servir dans de bonnes conditions, l’attaque ivoirienne n’a pas joué de malice ni d’originalité pour se créer de l’espace dans la défense malienne. Si Assalé s’est quelque peu montré en début de partie, se fut le désert pour Cornet et Kodjia dans le dur durant toute la rencontre. Frustrant.

A lire aussi ...

TOP