can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 15 min 13 secFootball-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • Il y a 22 min 49 secFootball-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • Il y a 23 min 18 secFootball-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • Il y a 23 min 42 secFootball-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

« Nous faire pardonner à Bouaké »

Football
Elephants
CAN

« Nous faire pardonner à Bouaké »

11 October 2018 0

Critiqué pour ses prestations en deçà de celles au-delà d’ici, Seri Jean Michael ne cache pas son envie de se faire pardonner. Une ambition pourtant collective. Le milieu de Fulham espère atteindre cet objectif à partir de Bouaké, avec une victoire face à la Centrafrique.

De la revanche oui. Mais il faudra savoir l’orienter, a indiqué l’ex-Niçois mercredi face à la presse. Car, franchement, les Eléphants n’ont pas à en vouloir aux Fauves. Ce n’est pas souvent qu’ils se rencontrent sur le théâtre du football international. Pas donc de contentieux. « Je ne dirai pas que nous venons avec un esprit de revanchard pour ce match face à la Centrafrique », a précisé Jean Michaël. Par contre, « je dirais plutôt que nous avons une revanche à prendre sur une période dans laquelle nous n'étions pas au niveau, parce que nous n'avons pas fait de bons résultats. Ce qui inclut la non-qualification pour la Coupe du Monde 2018 », a-t-il reconnu.

“Besoin de revenir très fort“

Si Kigali fut la terre de la relance, Bouaké devrait être celle de la renaissance pour des Eléphants qui y ont péché à deux reprises. « Nous savons que nous avons des choses à nous faire pardonner ici à Bouaké où nous avons connu deux faux pas. Nous voulons rectifier les choses. Cela a commencé déjà à Kigali où nous avons renoué avec la victoire en matche officiel », a ‘expliqué le milieu international ivoirien. Un état d’esprit louable qui devra passer à du concret ce vendredi au stade de la Paix que les Eléphants promettent d’embraser avec une nouvelle victoire. « Vendredi, nous avons à cœur de gagner ce match face à la Centrafrique. Nous avons besoin de revenir très fort et nous travaillons pour atteindre nos objectifs dont le premier est la qualification pour la CAN 2019 ». Les Ivoiriens n’attendent plus que de vibrer avec ces Eléphants-nouveaux.

Patrick GUITEY à Bouaké

A lire aussi ...

TOP