can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 1 heure 56 minFootball-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • Il y a 2 heures 3 minFootball-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • Il y a 2 heures 4 minFootball-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • Il y a 2 heures 4 minFootball-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

CAN 2023 : Le patrimoine hôtelier au centre d’inquiétudes

Football
CAN

CAN 2023 : Le patrimoine hôtelier au centre d’inquiétudes

5 September 2022 0

Pour accueillir la CAN 2023 décalée en 2024, la Côte d'Ivoire s'active. Si les chantiers des infrastructures sportives donnent de l'espoir, ceux des établissements hôteliers inquiètent les responsables du COCAN, surtout au niveau de la ville de Yamoussoukro.

Plaque tournante de plus d'une activité socio-économique, Yamoussoukro connait une floraison d'établissements hôteliers. Un trompe-l’œil car si la quantité y est, la qualité reste un débat, surtout quand il s'agit d'accueillir une partie des participants à la CAN 2023 prévue en Côte d'Ivoire en 2024.

Le sujet de la remise à niveau des hôtels de la capitale politique ivoirienne, a été souligné par la présidente de la Commission Restauration et Hébergement du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN), dans le bulletin d’informations du COCAN, dénommé COCAN INFO N° 4 d’août 2022, dans des propos relayés par Afrikipress.

«C’est un impératif. Si nous voulons que la CAN se tienne à Yamoussoukro, car il n’y a pas d’établissements aux normes dans cette ville. Les deux hôtels d’État, l’Hôtel Président et l’Hôtel des Parlementaires, en leur état actuel ne peuvent pas être approuvés… Il faut que, rapidement, les rénovations se fassent pour que notre commission puisse les présenter à la CAF, seule habilitée à valider les établissements hôteliers », a déclaré Mme Malékah Mourad Condé.

La présidente de la  Commission Restauration et Hébergement du COCAN a également mis en lumière l'une des raisons. Si Yamoussoukro est dans cette situation, c'est parce que «les hôtels d’État ont subi une réforme administrative. Aujourd’hui, ils dépendent du ministère de la Construction. Un décret est intervenu en février 2022 portant création d’une nouvelle société d’État, la Sonapie… Il est important que cette société puisse voir le jour et procédé le plus rapidement possible à la rénovation du patrimoine hôtelier», a-t-elle suggéré à un an et trois mois du début de la CAN 2023 décalée à 2024.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP