Flash Info

  • 19/05/2022Africa Sports : L'entraîneur des Aiglons a été démis de ses fonctions par les dirigeants ce jeudi 19 Mai
  • 19/05/2022Ligue 1-16è j: L'Asec bat le Stella (3-2) et occupe le fauteuil de leader avec 51 points
  • 19/05/2022NBA finales Est Conférence-Match 1 : Miami 118-107 Boston
  • 19/05/2022NBA finales Ouest Conférence-Match 1 : GSW 112-87 Dallas
  • 19/05/2022Football-Gabon: Pierre-Emerick Aubameyang met fin à sa carrière en sélection à 32 ans
  • 19/05/2022Elephants : L'entraîneur Antoine Kombouaré (Nantes FC) plus dans la course pour le poste de sélectionneur

Beaumelle : « Je rêve d’avoir des joueurs efficaces »

Football
CAN

Beaumelle : « Je rêve d’avoir des joueurs efficaces »

19 January 2022 0

Ce mercredi 19 janvier 2022 a eu lieu la traditionnelle conférence d'avant-match. Patrice Beaumelle s'est présenté devant les journalistes. Il était accompagné de son attaquant Max Gradel. Après le quart de finale lors de la précédente CAN, les deux nations se retrouvent une nouvelle fois pour un match que nous pouvons considérer comme la première finale de la compétition.

Il n'a pas attendu avant de lancer le choc qui se disputera contre l'Algérie. Même si le monde du football s'attendait à un match de gala, c'est finalement à une rencontre décisive qui compte pour la qualification à laquelle nous allons assister. Dernier de la poule E avec 1 point, les Fennecs donneront tout pour réaliser un résultat positif. Dans le cas contraire, ça sera la fin de la compétition. « On s’attendait à un match de gala. Mais ce qui fait la beauté du football. On s’est préparé pour jouer les trois matches en respectant les trois équipes. Tous les matches sont compliqués. C’est ce qui rend cette compétition magique. On prépare chaque match pour donner le meilleur de nous-mêmes. Il faut être plus tueur, plus déterminé.  Je pense que depuis le début de la compétition, dans chaque poule, il y a des finales. Ce sera un match électrique », a-t-il lâché d'entrée avant de revenir une nouvelle fois sur le nul concédé contre la Sierra-Leone qui a vraiment laissé un goût amer au technicien français qui au vu de la prestation de ses protégés méritait de remporter le match. « Nous avons manqué de concentration dans le match contre la Sierra-Leone. Nous avons été punis. J’ai dit à mes garçons, la coupe d’Afrique nécessite la concentration. »

C'est certainement Badra Ali Sangaré qui sera le dernier rempart ivoirien lors de cette confrontation. Sauf un changement de dernière minute qui bouleversera les plans du sélectionneur national. « Badra ? C’est toujours difficile ce qu’il vit. Il s’est senti responsable. Nous l’avons entouré. Je lui ai dit cela arrive aux grands joueurs. Sur l’action, il s’est fait mal au genou. Il a fait tous les examens. Tous les voyants sont au vert pour qu’il joue. Mais nous sommes vigilants », a confié le technicien français. Beaumelle envisage tous les scénarios possibles mais évite de parler d'élimination. Selon lui, avec 4 points, les Eléphants ont tout le mérite de passer et disputer les 8es de finale. Pour ce faire, il aura besoin des joueurs au top prêts à aller au charbon et ramener cette qualification. « Le pire scénario serait de ne pas être qualifié avec quatre points. Je rêve d’avoir des joueurs efficaces. Ce qui va être important, c’est la fraîcheur physique et mentale, la détermination, la concentration », a-t-il conclu.

« Je n’aime pas parler de revanche »

Pour Max Gradel, les Eléphants redoubleront d'efforts pour éviter de refaire les mêmes erreurs. Dans tous les cas possibles, « Le plus important dans un match c’est de se créer des occasions. Après, il faut les finir. Je ne sais pas comment on peut appeler ça, mais nous allons travailler pour nous améliorer. » a affirmé l’ivoirien. Sortie par les algériens en quart de finale lors de l'édition 2019, la Côte d'Ivoire a une belle opportunité de se rattraper et priver les hommes de Djamel Belmadi de qualification. « Je n’aime pas parler de revanche. Mais c’est clair que nous devons gagner », a-t-il révélé.

« Il faut absolument gagner »

Dans le dur après deux rencontres, l'Algérie pointe à la dernière place du groupe E avec 1 points. Ce dernier match servira certainement de déclic aux poulains de Djamel Belmadi. Ils tenteront le tout pour le tout. En plus face à un adversaire qu'ils connaissent très bien. Pour le sélectionneur algérien, son équipe manque de chance dans le dernier geste. Il reconnait qu'il a un bon groupe. « Sur les deux rencontres précédentes, je ne sais pas où vous sortez une Algérie méconnaissable ? Plutôt une Algérie qui a manqué d’adresse, qui n’a pas concrétisé que nous avons pu avoir », a-t-il assuré. Présent à ses côtés, le Riyad Mahrez abonde dans le même sens que Djamel Belmadi. « Comme toutes les autres CAN, c’est l’Afrique, c’est un continent avec des conditions particulières. Sur nos premiers matches, tout n’est pas à jeter. Nous avons manqué d’efficacité. Mais parfois, il faut passer par ces moments-là. Ça forge le groupe », soutient le capitane des fennecs. Tout ce qu'il retient est que le groupe est ouvert et toutes les équipes peuvent encore se qualifier. « La pression, on l’a toujours. On vit avec. Encore aujourd’hui, où il faut absolument gagner. De la responsabilité, oui, depuis 2016, j’ai la responsabilité, il faut savoir la gérer. On a toujours su jouer avec la pression. Il faut savoir la gérer. Les quatre équipes peuvent encore se qualifier. Matches ouverts. Que le meilleur gagne », a-t-il fait savoir.

Chamade YAH

TOP