can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 19/04/2024Taekwondo-JO Paris 2024 : Cissé Cheick Sallah reçoit un soutien de 10 millions de Frs de la part de Moov Africa
  • 19/04/2024Football-Division Régionale : L'Agneby Sports FC signe un partenariat de 4 ans avec SIPROMED Assistance
  • 19/04/2024Qualifications CAN U17 : Tournoi UFOA-B : La Côte d'Ivoire dans la poule A avec le Ghana et le Bénin
  • 19/04/2024Handball : 40e CACVC : 1ère journée : AS Otohô 24-23 Abidjan HBC, Red Star OJA 20-29 OMA
  • 18/04/2024Handball : 40e édition CACVC-Dames : Otoho 24-23 Abidjan HBC
  • 18/04/2024 Football-International : Evan Ndicka "va bien" confirme Daniele De Rossi, son entraîneur

2023 : Demi-finale : Max Gradel : « Plus, nous avançons, nous sentons la possibilité d'aller jusqu'au bout »

Football
CAN

2023 : Demi-finale : Max Gradel : « Plus, nous avançons, nous sentons la possibilité d'aller jusqu'au bout »

6 February 2024 0

Max-Alain Gradel, le plus âgé du groupe des Eléphants, a de nouveau accompagné Emerse Faé en conférence de presse d'avant match, ce mardi 6 février. L'ailier de Gaziantep s'est voulu rassurant sur l'état d'esprit du groupe qui compte défier la RD Congo, ce mercredi dans de bonnes conditions.

« L'état d'esprit du groupe est super bien. Nous avons pris le temps de savourer la qualification. Et le jour d'après, nous nous sommes remis dedans. Le groupe vit très très bien. Nous sommes sereins et confiants. Nous sommes prêts pour le match de demain », a-t-il dit d'entrée.

Lors de la phase de poules, les ivoiriens ont su puiser dans leurs dernières ressources pour arracher une place dans le dernier carré. Il a fait savoir qu'une force est née au terme des deux derniers matches.

« Nous sommes passés par beaucoup de moments incroyables et avec le changement de staff, il fallait se remettre très vite la tête à l'endroit. Il faut souligner que nous avons créé une force avec la confiance que nous avons sur les deux derniers matches. Pour gagner un match de CAN, il faut être prêt sur tous les plans physiquement et mentalement », a poursuivi le deuxième capitaine des Eléphants avant de revenir sur l'apport capital des supporters dans cette quête de 3e étoile continentale. « Lors des derniers matchs, nous sentons l'engouement, nous sentons que le peuple et les supporters sont vraiment derrière nous. C'est ce qui nous permet de donner tout quel que soit l'usure du match. (...). Face au Mali, même étant à 10, nous avons senti vraiment le peuple nous pousser. Quand tu vois ton peuple chanter l'hymne national pendant que vous êtes menés alors qu'il reste quelques minutes à jouer, c'est quelque chose d'incroyable. Avec le support du public, nous ne sommes pas sentis à 10. Nous avons l'impression d'être 15 contre 11. »

Max-Alain Gradel a surtout souligné la particularité de cette CAN. Lui et les autres donneront tout pour que les choses se terminent en beauté.

« Il se dit souvent que l'appétit vient en mangeant. Plus nous avançons dans la compétition, plus nous nous sentons forts, nous nous sentons costauds et nous sentons qu'il y'a vraiment la possibilité d'aller jusqu'au bout. Mais il est important de ne pas aller trop vite et de respecter nos adversaires. Il est clair que nous avons à cœur de faire bien les choses. C'est une CAN très très spéciale. Il est important que nous fassions tout pour que tout se passe et se termine bien », a conclu l'ailier ivoirien.

Dans 24h, les Eléphants affronteront les Léopards de la RD Congo. Le groupe semble détendu et prêt à passer cet obstacle sans gros problème.

Chamade YAH

 

 

 

A lire aussi ...

TOP