Flash Info

  • Il y a 4 heures 13 minFootball-International : Slaven Bilic (Croatie) prend les rênes de Watford en remplacement de Rob Edwards
  • Il y a 4 heures 16 minAthlétisme : La recordwoman du monde, kosgei, forfait pour le marathon de Londres
  • Il y a 9 heures 39 minFootball-Ligue 1 : Féminin : L'Athletic Club d'Adjamé est le nouveau champion de Côte d'Ivoire
  • Il y a 10 heures 13 minVolleyball : La Fédération Ivoirienne de Volleyball a signé un protocole d'accord de 4 ans avec la Fédération Emiratis de Volleyball
  • Il y a 10 heures 52 minFootball-CAN-Maracana : La Côte d'Ivoire sacrée pour la 8e fois après sa victoire (2-1) contre le Burkina Faso
  • Il y a 10 heures 54 minCyclisme : Alejandro Valverde disputera la dernière course de carrière au Tour de Lombardie

Oscar Fullone décède au Maroc

Football
Côte d'Ivoire
Afrique

Oscar Fullone décède au Maroc

22 May 2017 0

L’ancien entraîneur de l’ASEC Mimosas et de plusieurs autres clubs du continent, est décédé ce lundi 22 mai 2017 à Casablanca, au Maroc.

La silhouette du technicien le plus africain des argentins s’est affaissées en ce début de semaine, à l’âge de 78 ans au cœur de la ville où il a dirigé le WAC. Avec le club casablancais, Fullone avait remporté la Ligue des champions africaine, la Supercoupe d'Afrique, la Ligue des champions arabes, et le championnat du Maroc.

Mais avant, il avait permis à l’ASEC Mimosas de remporté son unique coupe d’Afrique en 1998.  Après un premier bail dans les années 80 avec le club jaune et noir, il était revenu par la volonté de Me Roger Ouégnin pour conduire l’équipe professionnelle en 1997 avec des joueurs tels Bonaventure Kalou, Mamadou Zongo…

Après sa carrière sur les bancs de touche africains, Oscar Fullone avait embrassé la carrière de consultant pour Radio Mars au Maroc.  « En cette douleureuse circonstance, toute la famille de Radiomars, dont Fullone faisait partie, présente ses plus sincères condolèances aux proches du défunt », a publié la direction de la rédaction de la radio marocaine. Comme elle, le paysage du football ivoirien s’en trouve affligé.  

 

Iris de Bankolé

A lire aussi ...

TOP