can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 7 heures 39 minJO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • Il y a 7 heures 42 min Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé
  • Il y a 7 heures 44 min Autres Sports : OISSU : Adjé Silas Metch, le ministre délégué des sports et du cadre de vie a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison à Dabou, le samedi 24 février
  • Il y a 7 heures 51 minAthlétisme : Cheickna Traoré s'est imposé sur les 60 et 200 au indoor Championships à Ohio
  • Il y a 7 heures 56 min Football-International : Ibrahim Sangaré et Wily Boly sont blessés, la durée de leur absence n'est pas connue (Nuno Espirito Santo)
  • Il y a 7 heures 57 minHandball : IHF Trophy zone 3 : La Côte d'Ivoire s'est inclinée en finale face au Ghana (32-28)

JO 2024 : A Tahiti, la tour de la discorde

Autres Sports

JO 2024 : A Tahiti, la tour de la discorde

24 October 2023 0

Le projet de construction d'une nouvelle tour en plein lagon sur le spot mythique de Teahupo'o à Tahiti pour pouvoir accueillir les juges de l'épreuve de surf des JO de Paris à l'été 2024 cristallise depuis plusieurs jours les tensions et les incompréhensions sur l'île. L'idée de Tony Estanguet, le patron du comité d'organisation de Paris 2024, d'organiser l'épreuve de surf à Tahiti, ne se fait donc pas sans vague.
Dimanche 15 octobre, une marche pacifique rassemblant plusieurs centaines de personnes a été organisée près du village de Teahupo'o. Différentes associations et des riverains s'opposent à la construction de cette tour des juges, en aluminium, édifiée dans l'eau spécialement pour l'épreuve des JO, et qui pourrait dégrader selon eux les fonds marins et nuire à la biodiversité du site. La tour prévue, de 14 mètres de hauteur, devrait comporter trois étages, un local technique climatisé pour les serveurs internet alimentée par un câble sous-marin, mais aussi des toilettes avec un système d'évacuation raccordé à une canalisation. Le coût du projet est estimé à près de 4,4 millions d'euros.

TOP