Flash Info

  • Il y a 5 min 46 sec Football-Coupe CAF : L'Asec Mimosas est la dernière équipe ivoirienne qualifiée pour la compétition
  • Il y a 1 heure 20 min Football-Ligue 2 : Le match de la 22e journée opposant Yakro FC à SCA sera rejoué pour des raisons techniques d'arbitrage (Commission Ethique et Discipline)
  • Il y a 1 heure 24 minAutres-Sports : Happy Run 2024 fixé au 20 juillet prochain !
  • 20/06/2024 Football-Transferts : Lasso Coulibaly s'engage avec l'AJ Auxerre jusqu'en 2028
  • 20/06/2024 Foobtall-Classement FIFA : La Côte d'Ivoire occupe désormais la 37e place mondial et 4e africain
  • 19/06/2024 JO Paris 2024 : Cheick Sallah Cissé et Marie Josée Ta Lou-Smith porteront le drapeau

Dopage : La tension monte entre l'Agence antidopage américaine et l'Agence mondiale antidopage

Autres Sports

Dopage : La tension monte entre l'Agence antidopage américaine et l'Agence mondiale antidopage

21 May 2024 0

L'Agence antidopage américaine a accusé le patron de l’Agence mondiale antidopage (AMA) d'avoir mis en cause des sportifs américains pour faire diversion au moment où son institution est secouée par les révélations sur les 23 nageurs chinois testés positifs mais jamais sanctionnés avant les JO de Tokyo.

Dans un communiqué publié lundi, l'Agence américaine (USADA) a répondu à des commentaires faits par Witold Banka lors d'une réunion extraordinaire du conseil de fondation de l'Agence mondiale antidopage et l'accuse d'avoir déformé les faits « pour détourner l'attention des questions que se pose le monde entier sur la façon dont l'AMA a permis à la Chine de cacher sous le tapis 23 tests positifs ».

Vendredi, l'AMA avait assuré que ces 23 nageurs chinois, testés positifs à quelques mois des JO de Tokyo, avaient été victimes d'un cas de contamination alimentaire, et non dopés, et avait accusé l'USADA, très virulente dans ce dossier, de « mensonges » et appelé les Etats-Unis à renforcer leur système antidopage.

Witold Banka avait également cité vendredi le cas de trois sportifs américains testés positifs, et dont il avait été reconnu qu'ils avaient été eux aussi victimes d'une contamination extérieure, comme les nageurs chinois.

L'Agence américaine lui a répondu lundi, rappelant que ces cas avaient été rendus publics, contrairement au cas des nageurs chinois, révélés il y a quelques semaines par le New York Times et la chaîne allemande ARD, et que les sportifs en question avaient été sanctionnés.

Pour essayer d'éteindre l'incendie né des révélations sur le cas des 23 nageurs chinois, à trois mois des JO de Paris, l'AMA a désigné le 25 avril dernier un procureur indépendant pour examiner sa gestion du dossier.
 

TOP