Flash Info

  • 02/02/2023France : Le défenseur, Raphaël Varane annonce sa retraite internationale ce 2 février 2023
  • 02/02/2023Mercato : Selon le Daily mail, Everton et Nottingham Forest sont intéressés par le profil du ghanéen André Ayew
  • 02/02/2023Mercato: Après Al Madina (Lybie), Fonsinho revient au bercail et signe avec le Sporting Club de Gagnoa pour la saison 2022-2023
  • 31/01/2023Athlétisme : Mo Farah devrait prendre sa retraite à la fin de la saison 2023
  • 31/01/2023Tennis : Novak Djokovic pourra disputer l'US Open 2023
  • 31/01/2023Basketball- BAL 2022-2023 : L'ailier fort sud-soudanais Chudier James Bile rejoint l'Abidjan Basket Club

2022 : L'Equateur maintenu mais sanctionné par le TAS

Football
MONDIAL

2022 : L'Equateur maintenu mais sanctionné par le TAS

9 November 2022 0

On respire mieux à Quito à dix jours du début de la Coupe du monde au Qatar. Ce mardi en effet, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a validé la qualification de l’Equateur pour la compétition mondiale (18 novembre - 20 décembre), laquelle était contestée par le Chili et le Pérou. Toutefois, le TAS a sanctionné la fédération équatorienne pour la « falsification » du passeport du défenseur Byron Castillo.
La justice sportive met ainsi fin à plusieurs mois d’une bataille engagée par les deux fédérations sud-américaines pour récupérer la place de l’Equateur, qui figurera bien dans le groupe A du tournoi en compagnie du pays hôte, du Sénégal et des Pays-Bas.
Chili et Pérou contestaient la validité de la nationalité équatorienne de Byron Castillo, aligné lors des qualifications, en raison « d’innombrables preuves que le joueur est né en Colombie, dans la ville de Tumaco le 25 juillet 1995 et non le 10 novembre 1998 dans la ville équatorienne de Playas », selon la fédération chilienne.
Les trois arbitres se disent convaincus « que la date et le lieu de naissance » figurant sur le passeport de Byron Castillo sont « incorrects » et qu’il est bien né en Colombie en 1995, infligeant à ce titre à la Fédération équatorienne (FEF) une double sanction.
L’instance devra s’acquitter dans les 30 jours de 100 000 francs suisses (100650 euros) d’amende. Par ailleurs, son équipe nationale entamera « avec 3 points de pénalité » la campagne qualificative pour le Mondial 2026 coorganisé par les Etats-Unis, le Mexique et le Canada, a décidé le TAS.
En revanche, la juridiction confirme l’éligibilité de Castillo, donc la participation équatorienne au Mondial, au motif que la nationalité d’un joueur « est déterminée par les lois nationales », et que les autorités équatoriennes « ont reconnu » le défenseur « comme un citoyen équatorien ».

TOP