can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 13/04/2024 Foobtall-Ligue 1 : Malick Tohé est le nouveau PCA du CO Korhogo
  • 13/04/2024Football-Coupe Nationale : 16es de finale : Bintana FC 2-3 Mouna FC, Africa Sports 1-2 Stade d'Abidjan, San Pedro FC 2-1 SOA
  • 13/04/2024Football-International : LDC : Sorti à la 10e minute ce samedi, Sébastien Haller est incertain pour le quart de finale retour contre l'Atletico Madrid
  • 13/04/2024 Football-Afrique : Rainsford Kalaba placé dans un coma artificiel (TP Mazembe)
  • 12/04/2024Football-Coupe Nationale-16e Finale : ES Bingerville 1-0 CO Korhogo - RCA 1-0 SOL FC
  • 12/04/2024 Fustal : Abel Kouamé Junior, arbitre international, représentera la Côte d'Ivoire à la CAN 2024

CAN 2010- Groupe A- Angola : Pays hôte pour être tout en haut

CAN

CAN 2010- Groupe A- Angola : Pays hôte pour être tout en haut

7 January 2010 0
Pays hôte pour être tout en haut

<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
A quelques jours de l’ouverture de la CAN 2010 en Angola, sport-ivoire.ci fait une grande lucarne sur les pays qualifiés. Aujourd’hui, gros plan sur la poule A, celle du pays organisateur, l’Angola.
 
 
Ce sont les Palancas Negras qui seront à l’accueil de la 27e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Un statut que le pays entend utiliser pour s’inscrire dans la cour  des grands d’Afrique. Un cercle auquel il appartient à jamais après sa qualification historique et inattendue pour le Mondial 2006. Pourtant, c’est à partir de 1982 que le football angolais commence la rédaction de son histoire dans les annales de la Caf. Qualifiées en 1996 pour leur première CAN, les Antilopes Noires attendent 2008 au Ghana pour pointer du nez avec une qualification pour les quarts de finales, meilleure performance d’un pays longtemps miné par la guerre. Refleurir par le sport, le football, c‘est le pari de tout un pays qui s’est donné les moyens de réaliser un coup plus grand que celui de 2008.
 
Manuel José, un cran au dessus
 

 
En plus de footballeurs en plein essor au plan international, la Fédération d'Angola de football (Federaçao Angolana de Futebol) s’est offert à la tête de ses Antilopes Noires un guide en la personne de Manuel José. A bientôt 63 ans, le Portugais n’est autre que l’entraîneur le plus titré d’Afrique avec 17 trophées dont 4 titres de Ligue des Champions. Véritable icône, celui qui a déniché Luis Figo en 1990 s’est vu confier un autre challenge par la Fédération d'Angola de football. «Remporter la CAN 2010» à la maison comme l’a affirmé M. Justino Faustino, président de la fédération angolaise qui l'a préféré aux Brésiliens Luiz Felipe Scolari et César Carpeggiani pour conduire les «Palancas Negras» vers de verts pâturages. Et cela passe par une bonne prestation dans une poule A où le Mali et l’Algérie s’imposent déjà en favoris tandis que le Malawi refusera de jouer les arbitres. Pour se faire Manuel Jose peut compter sur une galette de joueurs familiers aux grands événements du continent.  
 
Manucho vise l’éclosion à la maison
 

 
Parmi eux Manuel Jose peut compter sur Flavio Amado qu’il a eu lors de son passage à la tête d’Al Ahly du Caire mais aussi et surtout sur Manucho, véritable espoir du football angolais.  De son vrai nom Mateus Alberto Contreiras Gonçalves, le jeune attaquant de 26 ans a connu un véritable conte de fée. Après 6 ans passés au Petro de Luanda il est transféré en 2008  à Manchester United sur recommandation de Carlos Queiroz. Une cession ultra-médiatisée mais Manucho ne fera qu’une seule apparition sous la tunique des Reds Devils avant d’être prêté successivement au Panathinaikos en Grèce puis à Hull City en Premier League. Définitivement transféré au Real Valladolid en 2009, Manucho reste toujours la star des Palancas. Sa renommée, il la doit à une CAN 2008 où il a marqué à chaque match.  Lors du premier match de la CAN 2008, contre l'Afrique du Sud, il marque le premier but de son équipe, son 6e en 15 sélections (source : Eurosport). Lors du second match, il marque de nouveau par deux fois face au Sénégal. En quart de finale, il marque un but d'anthologie contre l'Égypte. Insuffisant pour battre les Pharaons futurs vainqueurs de la 26e édition de la compétition. A la maison Manucho est attendu pour encore porter son équipe jusqu’à une finale espérée par tout un peuple.
 
Par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP