can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 22/04/2024Football : Premier League: John Terry intronisé au Hall of Fame anglais
  • 22/04/2024 Athlétisme : Blessé, Arthur Cissé Gué a terminé à la 8e place en 10.48 sur le 100 m au Kenya
  • 22/04/2024 Athlétisme : MT SAC : Le relais ivoirien 4X100 m termine 3e avec un temps de 43.17s
  • 22/04/2024CAN Futsal 2024 : Le Maroc bat l'Angola (5-1) en finale et conserve son titre de champion d'Afrique
  • 21/04/2024Football-Tournoi de la Confraternité 2024: l'EdPSCI et MTV+ vainqueurs de la RTI et de l'APECI, qualifiées pour la finale à Yamoussoukro
  • 21/04/2024Athlétisme-5 Nations Espoirs : La Côte d’Ivoire finit avec 11 médailles d'or, 17 médailles d'argent et 24 de bronze

JOJ 2026 : Mme Fofana lance un cri de coeur

Autres Sports

JOJ 2026 : Mme Fofana lance un cri de coeur

26 February 2024 0

Une séance d'informations relative au deuxième camp de préparation de la 4e édition des jeux olympiques de la jeunesse qui se déroulera à Dakar en 2026, a eu lieu au siège du Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CON-CIV) le mardi 20 février 2024.

À cette rencontre, la Directrice Exécutive du CNO-CIV, Madame Nah Aminatah Fofana a fait part de son rêve de voir une Côte d’Ivoire disposant d’un grand nombre d'athlètes briller au haut niveau. À cet effet, elle a souligné l’insuffisance en termes de représentativité se limitant aux Taekwondo-ins Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, les sprinteuses Muriel Ahouré et Marie Josée Ta Lou. Pour corriger un tel déficit, elle appelle les encadreurs du sport ivoirien à oser en tenant compte du potentiel en infrastructures et en prenant surtout des initiatives.

C’est ainsi qu’elle a exhorté ces techniciens en ces termes : « Nous devons garder à l'esprit l'intérêt national. Notre principal challenge est de faire en sorte que la Côte d’Ivoire ait des athlètes de qualité. C'est un cri de coeur. Si les autres réussissent en Europe et ailleurs, nous aussi pouvons et devons le faire. Si nos athlètes, qui ont l’opportunité de se former et s’entraîner partout dans le monde, arrivent à des performances de niveau international, cela démontre clairement que les autres ne sont pas mieux que nous. Il faut que nous prenions le temps de réfléchir sur notre faible productivité sportive. Il est donc temps de faire votre devoir, chers encadreurs, de guider l'exécutif. Notre pays a d’énormes potentiels au regard de la qualité de l’encadrement, des athlètes et des ressources humaines. Alors, qu'est-ce qui bloque ? »

Poursuivant son appel, la Directrice Exécutive du CNO-CIV, n'a pas manqué d'ébaucher quelques pistes. Mme Nah Aminatah Fofana a invité à faire la promotion des petites catégories, les enfants dès le bas âge, en organisant régulièrement des compétitions. Elle a fait remarquer que c’est une des voies pour dénicher des talents précoces et en faire de grands athlètes pour l'avenir. « Il faut faire la promotion des minimes, benjamins, pupilles et autres à travers des compétitions nationales. Cela demande qu’à la base vous ayez des clubs au sein desquels évoluent ces enfants. C'est-à-dire qu'ils y sont entraînés de façon efficiente. Ainsi, il peut avoir des compétitions nationales, régionales et africaines pour ces catégories. Ces joutes permettront à de multiples cracks d'éclore », a dit Nah Aminatah Fofana.

Puis de conclure. « Et parfois c'est la fédération internationale qui a interpellé le CNO-CIV pour lui signifier qu'il y a un tel athlète de 12,13 ans qu'il faut suivre. C'est ainsi qu'Eliakim Coulibaly a été détecté. Il est important que tous nos athlètes fassent toutes leurs classes. La belle illustration est celle de Ruth Gbagbi qui a fait toutes ses classes et qui a participé aux JOJ de Singapour. Il en va de même pour Koné Maboundou en athlétisme et Youin Amy à la lutte aux JOJ de Nanjing. Au judo c'était bien parti également avec Fofana Salimata et Fofana Fatim. Le suivi est primordial pour ne pas que les athlètes soient abandonnés dans leur ascension. »

Il convient de rappeler que la Côte d’Ivoire a été présente aux trois premières éditions des JOJ avec treize athlètes dont 2 qualifiés et 11 invités avec la place d'universalité. Pour les prochains JOJ, le CNO-CIV s'active à mettre sur pied des camps de préparation pour les 15-18 ans. Après le premier camp tenu à l'INJS en février 2023, le deuxième est prévu du 27 mars au 06 avril 2024 avec 60 athlètes issus de 10 fédérations sportives. La semaine dernière, Monsieur Jeannot Kouadio Kouamé, le responsable technique du CNO-CIV a dévoilé tous les contours de ce camp.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP