can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 27/02/2024Football-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • 27/02/2024Football-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • 27/02/2024Football-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • 27/02/2024Football-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

10e RDV de la CJSRPCI : CAN 2023 : Le CNSE promet une meilleure mobilisation

Autres Sports

10e RDV de la CJSRPCI : CAN 2023 : Le CNSE promet une meilleure mobilisation

19 October 2023 0

A l'approche de la Coupe d'Afrique des Nations 2023, Adonis Kouadio, président du Comité National de Soutien aux Eléphants (CNSE) s'est exprimé sur la dernière ligne droite concernant la mobilisation et l'animation autour de l'événement.  Il était l'invité du 10e numéro des rendez-vous de la Conférence des journalistes sportifs des radios privées de Cote d’Ivoire. Cette activité s'est tenue, ce jeudi 19 octobre au sein de la salle de conférence de l'Office National du Sport (ONS). Aussi, le président de la CJSRPCI, Arnaud Atsé Gasa a-t-il été fait ambassadeur du CNSE.

Le thème choisi était « CNSE, rôle et défi pour la CAN en Côte d’Ivoire »

Cette production s’est déroulée en trois étapes. À savoir la présentation de l’invité, l’entretien avec l’invité et l’intervention des journalistes de la presse imprimée et en ligne.

L'intervention du président du CNSE a porté sur trois axes, à savoir l'historique du CNSE, le rôle et défi du CNSE pour la CAN 2023 et les perspectives.

Ancien professeur d'éducation physique, Adonis Kouadio occupe depuis 2019 la fonction de président du CNSE. Une instution qui a fait ses preuves partout où elle est passée. Pionnière du mouvement des supporters d'équipe nationale en Afrique, le CNSE est depuis près de 10 ans le meilleur groupe d'animation de la Confédération Africaine de Football (CAF).

D'entrée, le 4e président du CNSE est revenu sur l'historique de son organisation. Les choses démarrent durant la CAN 84 en terre ivoirienne. Mais c'est le 27 novembre 1997 qu'il va devenir réellement une institution conduite par François Albert Amichia. « Le CNSE est né lors de la CAN 84 en Côte d'Ivoire. A l'époque, il y avait un groupe de supporters fédérés par le président Laurent Dona Fologo. Et c'était le groupe qui était piloté Emile Gnaoulou qui a été récupéré pour soutenir les Eléphants à cette équipe. Et au fil du temps, il est devenu une institution en 97 où il y'a un arrêté ministériel et le premier président de ce nouveau comité qui a pris le nom de CNSE a été le président François Albert Amichia. (...) A l'époque on ne disait pas le CNSE mais c'était le Comité National de mobilisation. Il y a eu toute une histoire derrière. Il a commencé véritablement à prendre cette allure que nous avons aujourd'hui à partir de 1997. Les textes du CNSE stipulent que c'est le chef de l'Etat lui-même qui est le patron du CNSE. Toutes les activités du CNSE sont sous le patronage du chef de l'Etat. Vue qu'il ne peut pas être permanent, c'est le ministre des sports qui assume cette fonction de président d'honneur du CNSE », a-t-il indiqué.

Tout le monde ne peut pas intégrer le comité exécutif du CNSE. Cette charge revient au président de choisir les personnes adéquates du sport ou des personnalités. Pareil pour les autres commissions. Pour les animateurs, ils sont coptés parmi les supporters de clubs de la Côte d'Ivoire. Le dévouement et le comportement sont des critères en plus des autres tests à franchir. C'est un total donc de 10 comités d'animation que regroupe le CNSE avec plus de 500 animateurs. Bien avant, il faut signer une charte de bonne conduite aussi.

Plusieurs missions sont assignées au CNSE dont l'animation des rencontres sportives internationales, l'organisation du transport, de l'accueil, la restauration et l'hébergement des ivoiriens inscrits pour prendre part à chacune des campagnes de l'équipe et l'assurance des couvertures sanitaire de tous les supporters de la délégation ivoirienne.

Pour revenir à la CAN 2023, l'instution a jugé utile de tisser un partenariat avec l'Union des Villes et Communes de Côte d'Ivoire (UVICOCI) afin de mettre en place dans les 201 communes de Côte d'Ivoire des villages de supporters. « Le CNSE a conçu un projet que nous appelons « En route pour la CAN » qui se déroule en trois phases avant, pendant et après la compétition. Avant la compétition, nous allons déployer « Eléphant Tour » qui consiste à aller partout en Côte d'Ivoire pour sensibiliser la population et les autorités de la ville. Installer les comités locaux qui vont continuer la mission du CNSE à organiser les villages, les jeunes et la population à participer à la fête de la CAN. Avec la signature que nous avons faite avec l'UVICOCI, tous les maires deviennent d'office président des comité locaux. Ce comité local va animer la ville. Nous allons mettre en place des moyens pour qu'il ait un village Eléphant pour supporter les Eléphants. A Yopougon, nous envisageons deux villages de 5 mille personnes », a-t-il poursuivi.

Vu l'importance de ce défi à relever, les comités d'animation s'entraînent tous les samedis afin d'être prêts pour la CAN. « Depuis on a su que la Côte d'Ivoire reçoit l'événement, nous avons commencé à travailler. Depuis nous sommes revenus du CHAN, tous les samedis après-midi, nous nous retrouvons au Palais des Sports pour nous entraîner. (...) Plusieurs activités seront menées jusqu'en décembre pour que nous soyons prêts pour la CAN », a-t-il dit.

La mobilisation autour du match des Eléphants est déjà actée. C'est donc 15 mille personnes que vise le CNSE pour le stade Alassane Ouattara d'Ebimpé dans le but de pousser les ivoiriens à la victoire.

Pour conclure, il a invité tout le monde à s'investir pour la réussite de l'événement. « Je voudrais demander à tous les ivoiriens et tous ceux qui aiment la Côte d'Ivoire qu'il n'est pas donné à tous les pays d'organiser, ne soyez pas en reste de cette CAN qui va mettre la Côte d'Ivoire devant le feu des projecteurs du monde. Que chacun vienne prendre sa part de responsabilité. Sachons accueillir ceux qui arrivent, leur montrer le savoir-faire ivoirien. Démontrons que nous sommes hospitaliers que la Côte d'Ivoire c'est le vivre ensemble. Préparons-nous à accueillir le monde parce que cette fête va vendre le pays et il ne faudrait pas que quelqu'un soit en reste. »

Pour une CAN plus réussie et belle, le CNSE a mis en place des maillots et une carte de supporters pour permettre à tous de vivre une belle CAN. Les maillots vont de 5000 francs à 25 mille quand les cartes de 1000 francs à 1 millions.

« Je vous encourage et félicite pour ce que vous avez commencé. Adonis Kouadio l'a si bien dit c'est une CAN qui se passe après 40 ans que nous allons accueilli la première en 84. Faisons en sorte tous les ivoiriens dans leurs composantes puissent vivre cette CAN et que ce soit un élément qui nous unit. (..) Au sortie de la CAN, je pense que nous devons être fiers d'être ivoiriens », a dit le SG du CNAS Allah Yao, invité spécial du président de la CJSRPCI.

Prenant la parole en dernière position, Arnaud Gasa n'a pas manqué de remercier ceux qui ont effectué le déplacement. Par sa voix, la CJSRPCI s'est engagée à poursuivre ses activités pour la réussite de la CAN 2023. « Merci au président du CNSE pour avoir accepté de se prêter à notre jeu. C'est une production mais un jeu également questions-réponses. Merci au SG du CNAS qui a répondu favorablement à notre invitation, merci à la direction exécutive du CNSE, au comité d'animation du CNSE. Nous nous donnons rendez-vous à partir du 13 janvier mais avant tout au long de la période avant, pendant et après la CAN, sachez que la CJSRPCI sera présente pour apporter sa pierre à l'Etat de Côte d'Ivoire via le micro, le reportage et nos initiatives. »

Ce 10e numéro des RDV de la conférence qui s'est déroulé dans une belle ambiance avec le comité d'animation du CNSE a été présenté par Edmond Koffi et Didier Boneka.

Chamade YAH

A lire aussi ...

TOP