can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 8 heures 5 minJO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • Il y a 8 heures 9 min Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé
  • Il y a 8 heures 10 min Autres Sports : OISSU : Adjé Silas Metch, le ministre délégué des sports et du cadre de vie a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison à Dabou, le samedi 24 février
  • Il y a 8 heures 18 minAthlétisme : Cheickna Traoré s'est imposé sur les 60 et 200 au indoor Championships à Ohio
  • Il y a 8 heures 23 min Football-International : Ibrahim Sangaré et Wily Boly sont blessés, la durée de leur absence n'est pas connue (Nuno Espirito Santo)
  • Il y a 8 heures 24 minHandball : IHF Trophy zone 3 : La Côte d'Ivoire s'est inclinée en finale face au Ghana (32-28)

Ta Lou : « Je vaux 10.60, 10.68 et même 10.50 »

Autres Sports
Athlétisme

Ta Lou : « Je vaux 10.60, 10.68 et même 10.50 »

17 October 2023 0

Au repos après une saison pleine, Marie-Josée Ta Lou s'est confiée à Canal+ dans sa production baptisée « Talents d'Afrique ». La sprinteuse ivoirienne a évoqué son exercice 2022-2023 ponctué par la 3e meilleure performance de la saison (10.75), la 4e place au 100 m aux 19es championnats du monde de Budapest sans oublier les 2e places aux 100 et 200 m en finale de la Ligue de Diamant 2023.

« Je ne cesse de le dire, cette saison est l'une des plus belles pour moi. Premièrement parce que j'ai 35 ans maintenant. Et être au top niveau de ma forme à cet âge, ce n'est pas évident, ce n'est pas donné à tout le monde. Et vous-mêmes vous l'avez vu, il y a de la progression ces deux années où j'ai été aux Etats-Unis », a-t-elle indiqué relativement à ces 19es championnats du monde où elle était une des grandes favorites au sacre. Et d'ajouter. « C'est vrai que cette année n'a pas reflété ce que je vaux. Parce que je sais que je vaux plus que 10.75, plus que 10.72. Ça n'a pas été mais ça reste des plus beaux moments pour moi. »

À 35 ans, la double médaillé d'argent à Londres en 2017 est dans une forme printanière. D'ailleurs, elle vise le record du monde sur le 100 m à savoir 10 s 49 détenu par l'Américaine Florence Griffith-Joyner depuis le 16 juillet 1988. « Bien sûr c'est la concrétisation. Moi je pense que depuis la première année déjà, ça le faisait. Jusque l'année dernière, j'ai eu un problème à l'épaule qui m'a empêché franchement de montrer de quoi j'étais capable. Mais malgré cela, j'ai fait le record d'Afrique. Donc pour moi, c'est vraiment la concrétisation parce qu'avec lui (son coach John Smith) nous nous entendons parfaitement. Il me comprend et sait de quoi j'ai besoin. Nous avons travaillé beaucoup sur la technique et le départ. Franchement nous voyons que ça paie », a-t-elle expliqué.

Terminant sur la question concernant le record du monde, Marie-Josée Ta Lou soutient qu'elle a encore du jus. Et qu'elle n'a pas encore révélé l'étendue de son énorme potentiel. « Et je sais que nous n'avons pas encore vu ce que je vaux parce que je sais que je vaux plus. Je vaux 10.60, 10.68 et même 10.50, je le sais. Mais après à quel moment ça vient je ne le sais pas. Vous savez, les courses dépendent du moment de forme donc on verra. Nous verrons l'année prochaine », a fait savoir la star du sprint féminin en Côte-d'Ivoire.

La nouvelle saison sera riche en joutes internationales. Marie-Josée Ta Lou qui a déjà composté son ticket pour Paris 2024 aux 100 m et 200 m, aura à cœur d'y briller de mille feux. Cela passera inévitablement par une préparation efficiente avec la légende John Smith dans leur laboratoire aux États-Unis.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP