can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 27/02/2024Football-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • 27/02/2024Football-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • 27/02/2024Football-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • 27/02/2024Football-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

Budapest 2023-Relais (Finale) : Rendez-vous aux Bahamas !

Autres Sports
Athlétisme

Budapest 2023-Relais (Finale) : Rendez-vous aux Bahamas !

28 August 2023 0

Après avoir ébloui toute la planète en signant le nouveau record d'Afrique (41.90 s) et surtout la 8e meilleure performance de tous les temps au monde, le relais 4x100 féminin de Côte-d'Ivoire a flanché en finale. C'était ce samedi 26 août au Nemzeti Athletikai Központ de Budapest.

La Côte d’Ivoire n'avait jamais été aussi sûre d'une médaille. Surtout après la qualification retentissante pour la finale. Hélas, il faut encore attendre pour voir les relayeuses ivoiriennes décrocher leur première breloque.

Car ce samedi, les immenses espoirs du peuple ivoirien se sont mués en une grosse désillusion. Le relais ivoirien lancé par Muriel Ahouré-Demps, n'ira pas à son terme et hérite d'un assourdissant « DNF : Did Not Finish », c'est à dire « N'a pu finir ». En effet, après un passage de témoin un peu difficile, Marie-Josée Ta Lou et Jessika Gbaï se retrouvent à terre...

Une triste fin ! Une symphonie inachevée qui endeuille toute la Côte-d'Ivoire. Et les premières concernées perdent les mots. « Vraiment on ne sait même pas quoi dire. On a tellement mal au coeur. Jessika est totalement inconsolable. Toutes les filles sont découragées. Mais on sait que le sport, c'est ça. Il y a des années où tout va super et des années où tout va de travers...Et surtout qu'on savait que cette 3e place était à nous », nous confie dépitée Muriel Ahouré-Demps, la capitaine.

Toutefois, les relayeuses ivoiriennes entendent se remobiliser pour revenir plus fortes l'année prochaine. « C'est à moi de remotiver mes petites sœurs et de nous préparer pour les jeux olympiques de l'année prochaine. Parce qu'une médaille olympique sera historique et meilleure pour elles. Nous savons qu'avec plus de préparation et de travail, nous pourrons nous qualifier pour les jeux olympiques aux Bahamas et viser la médaille à Paris », a conclu la capitaine.

Les relayeuses ivoiriennes repartent de Budapest avec la ferme ambition de relever la tête aux mondiaux de relais 4x100 m aux Bahamas. Ce sera les 4 et 5 mai 2024. Les 14 meilleures nations de cette joute composteront leurs tickets pour Paris 2024.

Lebéni KOFFI, Envoyé spécial à Budapest

A lire aussi ...

TOP