can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 27/02/2024Football-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • 27/02/2024Football-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • 27/02/2024Football-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • 27/02/2024Football-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

Budapest 2023 : Letsile Tebogo, l'étoile africaine du sprint mondial

Autres Sports
Athlétisme

Budapest 2023 : Letsile Tebogo, l'étoile africaine du sprint mondial

31 August 2023 0

Le dimanche 20 août, les observateurs du sprint mondial se sont inclinés devant un gamin de 20 ans mais insolent de talent. Il s'agit d'une étoile venue du Botswana avec pour patronyme : Letsile Tebogo, médaillé d'argent à Budapest sur le 100 m en 9.88 s.

Footballeur et ailier à la base pour sa vitesse, parce qu'il ne croyait pas que l'athlétisme pouvait nourrir son homme, le jeune homme élevé par une mère célibataire, se concentre sur l'athlé seulement en « 2018-2019, quand j'ai réalisé que je pouvais devenir professionnel ». Une prise de conscience matérialisée par un changement, symbole de l'aube d'une carrière glorieuse.

Dans l'étoffe d'un parfait inconnu jusqu'à la fin de 2020,

Tebogo est propulsé sous les projecteurs en 2021. Il cueille à 18 ans seulement le double titre de champion du monde juniors au 100 m et 200 m. Il remet le même double exploit en 2022.L'année dernière, il devient le deuxième coureur de l'histoire à descendre sous les 10 secondes avant 20 ans sur le 100 m et s'offre 4 mois plus tard 19.98 au 200 m. Des performances stratosphériques qui en font une grosse promesse mondiale du sprint.

Mais rien d'extraordinaire pour lui faire prendre la grosse tête. Fort décontracté et souriant, il se permet des parties de danses ou jeu dans le bus qui nous conduisait à Aquincum Hôtel, le quartier des Éléphants sprinteurs et de plusieurs délégations étrangères. Ce, alors que dans 24 heures il disputera une demi-finale et peut-être une finale historique. Il n'en fallait pas assez pour charmer le président de la FIA, Jeannot Kouadio et le Directeur Général des sports M. Bertin KOFFI et tous les africains devenus ses fans. « Ce petit-là est talentueux. Et il est également très simple. C'est la marque des grands. Je le vois avec une médaille lors de la finale du 100 m », me confiait le patron de l'athlétisme ivoirien.

Et la prédiction se mue en un exploit historique le dimanche 20 août au coeur du centre national d'athlétisme de Budapest. Tebogo venait de permettre à l'Afrique de réaliser sa meilleure performance à des mondiaux en terminant 2e en 9.88 s derrière l'américain Noah Lyles (9.83 s). « C'est vraiment une grande fierté de gagner cette médaille d'argent. Cette médaille, c'est du bonus pour moi. Ce n'était pas le plan, l'objectif, c'était seulement la finale », a reconnu Letsile Tebogo. Jusqu'à cette édition de Budapest, c'est une dizaine de sprinteurs africains qui ont disputés la finale du 100 m aux mondiaux sans jamais parvenir à atteindre le podium.

Premier africain donc à décrocher une médaille d'argent sur l'épreuve reine de l'athlétisme, Letsile Tebogo rêve d'atteindre le niveau de son idole Usain Bolt.

Même s'il semble bien loin des 8a titres de champion olympique et 11 fois champion du monde du jamaïcain, Letsile Tebogo a le potentiel pour y arriver. Lui qui est reparti de Budapest avec une deuxième breloque, le bronze au 200 m. Il rêve de grandes consécrations mondiales et des jeux olympiques en Afrique. Et pour le jeune botswanais, il est temps que l'Afrique plane sur le sprint mondial. « C'est l'heure pour l'Afrique de prendre les commandes du sprint sur la scène internationale », assure-t-il.

L'Afrique toute entière peut être fière de cette pépite et rêver avec elle. En tout cas, tous les observateurs voient en Letsile Tebogo, un futur grand roi du sprint mondial.

Lebéni KOFFI, Envoyé spécial à Budapest

A lire aussi ...

TOP