Flash Info

  • Il y a 4 heures 21 minFootball-Ligue 2-22è journée-Groupe A : Africa Sports 0-0 US Tchologo - Yamoussoukro FC 0-2 ISCA
  • Il y a 8 heures 56 minFootball-Classement FIFA Féminin : La Côte d'Ivoire stagne à la 71e et reste 7e africain
  • Il y a 9 heures 2 min Football-International : Limogé de son poste de sélectionneur du Mali, Eric Sékou Chelle est pressenti pour prendre le FC Metz
  • Il y a 9 heures 58 min Autres Sports : Le CNO-CIV a procédé au lancement des Jeux Olympiques de Paris 2024, ce jeudi 13 juin 2024
  • Il y a 10 heures 38 minFootball-Ligue 1 : Introduction de la VAR à partir de la saison prochaine (Idriss Diallo)
  • 13/06/2024Football-CM 2026 : La FIFA va passer une commande de 700 millions de pièces de maillots auprès de 5 pays africains dont la Côte d'Ivoire

Autres épreuves : Vers l'éclosion d'autres talents

Autres Sports
Athlétisme

Autres épreuves : Vers l'éclosion d'autres talents

15 September 2023 0

Porté par le sprint court avec des mastodontes comme la légende feu Gabriel Tiacoh et les reines   Muriel Ahouré-Demps et Marie-Josée Ta Lou sans oublier les jeunes loups, l'athlétisme ivoirien entend se réinventer. Ce, en travaillant à l'éclosion de nouveaux talents de niveau mondial dans les autres épreuves.

Multiplier les chances de médailles en vue d'avoir un meilleur rang au soir des grandes joutes mondiales. C'est bien à cela que la fédération ivoirienne d'athlétisme s'attèle. Car, elle est loin, l'époque où la Côte-d'Ivoire brillait dans les arènes internationales avec des épreuves autres que le sprint.

Et pourtant, notre pays était loti. Quatre fois championne d'Afrique (1988,89,90 et 92), médaillée d'or aux jeux africains (1991) et de bronze aux Mondiaux de La Havane en 1992, Lucienne Koffi N'Da Adjoua a hissé la Côte-d'Ivoire au firmament avec le saut en hauteur. Avec à son actif plusieurs records d'Afrique et de grosses joutes internationales dont les JO de Séoul, la native d'Adjamé a placé la Côte-d'Ivoire en orbite. Mais depuis sa retraite, le sprint a pris le pouvoir en Côte-d'Ivoire.

Un constat que Jeannot Kouadio, le Président de la FIA essaie d'expliquer. « Si le sprint continue de mener la danse, c'est bien parce que les autres épreuves ont perdu de la vitesse. L'encadrement ne suivait plus et les athlètes étaient découragés », a-t-il dit sur les ondes de la Radio Côte-d'Ivoire. Mais, la donne est entrain de changer ces dernières années avec les efforts consentis par la fédération. « Nous avons étendu notre champ d'actions à plusieurs autres épreuves. Lorsque nous sortons pour les compétitions régionales, la Côte-d’Ivoire est présente dans les lancers et le triple saut », a confié Jeannot Kouadio.

Consciente qu'une hirondelle ne fait pas le printemps et que le rayonnement de l'athlétisme ivoirien passe par la multiplicité des épreuves, la FIA est à la tâche. Et les premiers fruits pointent déjà le bout de leurs nez. « Il faut travailler progressivement. Ce sont des efforts sur le long terme. Mais nous sommes à la tâche. Récemment à Lomé Guy Lebon Attoungbré Nzébou a réalisé 15.82 m au triple saut pour battre le record de Côte-d'Ivoire qui était à 15.77 m. La Côte-d'Ivoire dispose de lanceurs et de sauteurs. Mais ils sont encore au niveau régional et africain. Nous avons foi que les années à venir, nous aurons le 400 m haie. Déjà, l'année prochaine, cela peut être possible. Nous travaillons déjà dessus », a rassuré le patron de la FIA au micro de Brice Kouassi.

Et de conclure en ces termes. « Je peux vous assurer que nous avons une bonne réserve. Nous sommes au laboratoire. Nous sommes conscients car aux Championnats du monde ou d'Afrique, le classement est fait selon toutes les épreuves ».

Voir la Côte-d'Ivoire présente à des mondiaux avec en plus du sprint, le saut en hauteur, le triple saut, le lancer de javelot et les haies, nous en rêvons tous. Et dans quelques années, cela pourrait devenir une réalité...

Lebéni KOFFI

TOP