can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • Il y a 7 min 43 secFootball-Tournoi de la Confraternité 2024: l'EdPSCI et MTV+ vainqueurs de la RTI et de l'APECI, qualifiées pour la finale à Yamoussoukro
  • Il y a 12 min 26 secAthlétisme-5 Nations Espoirs : La Côte d’Ivoire finit avec 11 médailles d'or, 17 médailles d'argent et 24 de bronze
  • Il y a 15 min 35 secAthlétisme-5 Nations Espoirs : La Côte d'Ivoire finit 2e au classement général derrière le Burkina Faso (62 médailles) avec 52 medailles
  • Il y a 24 min 46 secFootball-Eléphants: Gérard Gnanhouan nommé entraîneur des Gardiens de la sélection nationale de Côte d'Ivoire
  • 19/04/2024Taekwondo-JO Paris 2024 : Cissé Cheick Sallah reçoit un soutien de 10 millions de Frs de la part de Moov Africa
  • 19/04/2024Football-Division Régionale : L'Agneby Sports FC signe un partenariat de 4 ans avec SIPROMED Assistance

La Côte d'Ivoire, comme une habituée du MMA

Autres Sports
Arts Martiaux

La Côte d'Ivoire, comme une habituée du MMA

30 July 2018 0

Comme annoncé, la salle Polyvalente du Palais des Sports de Treichville a accueilli son deuxième gala du Mixed Martial Arts (MMA). Pour la première fois dans la cage, les représentants de l’Afrique se sont distingués. Comme des habitués.

Le risque d’annulation de l’événement pour mauvaise coordination de la part des services de l’ONS et panne d’électricité n’a pas alourdi les membres des combattants. Sur ceux des Eléphants. Sur les 5 combats au programme du samedi 28 juillet dernier, 3 furent remportés par la Côte d’Ivoire.

Si Lionel Allé s’est vu attribuer la victoire à la suite de la disqualification de Guillermo Leyton Atena (Chili), grand simulateur, Asimi Oyalde et Maurice Zadi ont eux terrassé à la régulière leur adversaire. Respectivement le Brésilien Jean Felipe et Carlos « El Scorpion » Carballero du Paraguay.

Le lot de victoires du continent fut alourdi avec le choc 100% africain remporté par le Camerounais Amba NVolo Jean-Pierre face au pourtant redoutable Tangossé Wanga du Burkina Faso. Finalement, l’étendard international triomphé qu’à une seule reprise. L’œuvre Leonardo Vasconcelos Argemiro. Au terme d’un combat serré de 5 minutes, le Brésilien a descendu Batamag Epoune Bertrand du Cameroun (29-28).

Une soirée transformée en matinée à cause du retard accusé, mais un pur de plaisir de full-contact auquel le public ivoirien, maintenant habitué, a redemandé. C’est certains, le comité d’organisation de cet autre gala est prêt à récidiver.

Iris de Bankolé

A lire aussi ...

TOP