Flash Info

  • Il y a 39 min 10 secBasket-Côte d'Ivoire : L'Assemblée Générale Elective de la Fédération confirmée pour le 25 janvier 2020
  • Il y a 40 min 7 secFootball-Lonaci Ligue 1 : Le FC San Pedro résilie son contrat avec l'attaquant camerounais Christ M'Bondi
  • Il y a 41 min 11 secFootball-Lonaci Ligue 1 : Christian Nougbélé libéré par l'ASEC Mimosas est recruté par la SOA
  • Il y a 3 heures 26 minFootball-El.CM 2022-Tirage : La Côte d'Ivoire dans le groupe D avec le Cameroun, le Mozambique et le Malawi
  • Il y a 10 heures 37 minFootball-El.CM 2022 : Touré Clémentine cooptée pour le tirage au sort de la zone Afrique avec Marcel Desailly
  • 19/01/2020Football-El.CM 2022 : Le tirage au sort pour la zone Afrique est prévu pour le mardi 21 janvier 2020

Volleyball-Finale du championnat 2008 : Les clés du sacre du Stella

Volleyball

Volleyball-Finale du championnat 2008 : Les clés du sacre du Stella

11 August 2008 0
Les clés du sacre du Stella

Le Stella a détrôné l’Asec, samedi dernier, au titre de champion de Côte d’Ivoire 2008 (dames). La finale, disputée au forum de l’université  de Cocody a été d’une grande intensité. Finalement, les filles du Stella l’ont emporté au tie-break.
La victoire des Magnans sur les Mimos ne souffre d’aucune contestation. Sur l’aire de jeu comme dans la tête les stellistes ont dominé leurs adversaires. Les clés de la victoire des filles du Président Léon Nzébo ont été, entre autre, la bonne préparation  physique et le mental des joueuses, mais également le bon coaching de la paire d’entraineur.
Physique et mental de fer
Entré timidement dans le match, le Stella a été surpris par l’Asec qui a enlevé le premier set de la finale. Dans le second set les Magnans refont vite leur retard. Mais une fois encore les Vert et Blanc se font devancer par les jaune et Noir. Dans un sursaut d’orgueil, la capitaine Abié Marina et ses coéquipières rétablissent la parité (2-2).
"Nous avons eu neuf heures d’entrainement par semaine. Au forum, nous avons pris tous les repères pendant la préparation. Nous savions que notre adversaire est vulnérable et est une victime résignée au tie-break. Nous avons donc demandé aux filles de remonter les sets, afin d’aller au tie-break", justifie le président de l’équipe, au sujet de la capacité du Stella à revenir au score. "Lorsque nous étions menées 1 set à 2, le match était très stressant pour nous. Mais notre rage de vaincre et l’envie de détrôner l’Asec a fait la différence", confie la capitaine des championnes.
Contraintes au tie-break, l’Asec, qui avait laissé toutes ses forces dans les quatre premiers sets est entamé. Epuisées, les filles du président Dosso arrivent à peine à placer des attaques. Même les balles se service échouent dans le filet. Leurs jambes ne répondent plus et elles tiennent à peine sur leurs appuis. C’est ce moment que choisi l’adversaire pour marcher sur elles.
Comme si le match venait de commencer, les Magnans débordent d’énergie. Non, seulement ils ont eu les ressources nécessaires pour revenir, par deux fois à la hauteur de l’Asec, mais ils avaient encore de l’énergie à revendre dans le 5è set, entamé en force : 7/2, 8/4,13/8, avant de le boucler à 15/11. "Le Stella a été plus fort dans la tête que nous. Nous n’avons pas su gérer le score quant on avait l’avantage. C’est du à l’inexpérience des filles", reconnait la doyenne de l’équipe de l’Asec, Mme Kraidy.
En tout cas le Stella était plus armé physiquement que son adversaire. D’ailleurs, le coach de l’Asec ne dit pas le contraire. "Physiquement on n’était désarmé. Au plan mental, nos filles n’ont pas pu tenir la dragée haute à leurs adversaires. Vers la fin du match, elles ont craqué en pleurant. Dans cette situation, il était difficile pour nous de remonter les points. Celles qui étaient dehors ont même refusé de faire leur entrée sur l’aire de jeu, à cause de la forte pression", avoue impuissant Bafféré Mory.
Coaching, organisation et recrutements
En plus du physique et du mental de fer des championnes 2008, il y a eu le bon coaching des entraineurs Bagaté Abdoulaye et Christ Emmanuel. Ils ont su galvaniser et replacer leurs filles. Ils ont effectué des remplacements judicieux et maitrisé la forte pression environnementale.
En amont, il y a eu les recrutements en début de saison de trois joueuses rodées :Abié Marina , Diane Danon et Anta Niasse qui ont apporté leur expérience au groupe, les moyens financier et le staff managérial mis en place par le président Léon N’zébo qui ont favorisé le sacre du Stella. Pour mémoire le Stella a battu l’Asec cinq fois cette saison. Les deux équipes se retrouvent samedi prochain, à Bouaflé, pour la finale de la coupe nationale.
                                                                Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP