Flash Info

  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: La Fédération guinéenne a décidé de limoger Paul Put après la défaite face à l'Algérie
  • 16/07/2019Media: L'Assemblée constituante de la Confédération Africaine de la Presse Sportive fixée au 17 juillet 2019 au Caire
  • 16/07/2019Basket-Afrocan 2019 : La Côte d'Ivoire logée dans le groupe A avec le Mali et l'Algérie pour le tournoi qui s'ouvre du 19 au 28 juillet à Bamako
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: Kalidou Koulibaly, le défenseur sénégalais, suspendu pour la finale face à l'Algérie
  • 03/07/2019Football-Transfert: Yaya Touré s’est engagé en faveur du Qingdao Huanghai en deuxième division chinoise.

Handball- Candidat à la présidence de la FIHB : Ouréga :

CAN
Handball

Handball- Candidat à la présidence de la FIHB : Ouréga :

5 December 2008 0
Ouréga :

Jeudi dernier, au Messe des Officiers de l’Etat Major des Armées, sis au Camp Gallieni, le Lieutenant-colonel, Joseph Ouréga a officiellement annoncé sa candidature, à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Handball (FIHB).
Devant ses nombreux invités, parmi lesquelles l’on comptait de nombreux dirigeants de club et centres de formation de handball, l’Officier Supérieur de l’Armée ivoirienne a prêché comme il le fallait, pour s’attirer les voix des électeurs.
Il a été tellement convainquant, qu’il a arraché l’applaudissement de toute l’assistance qui s’emblait acquise à sa cause.Faisant le diagnostic du hand-ball ivoirien, Joseph Ouréga a reconnu que le mal de la petite balle est profond.
De l’administration, jusqu’à la gestion financière, en passant par les aspects techniques et  infrastructurels, le médecin-militaire a passé au scanner le handball ivoirien.
Avant de proposer les remèdes pour le soigner et si possible le guérir, avec l’aide de tous les acteurs et inconditionnels de cette discipline.
Comme premier médicament, le docteur a proposé la formation. " La FIHB se doit de se battre pour aider les centres de formation à faire leur travail. C’est ma priorité, mon principal objectif".
Pour bien faire les choses, le candidat est pour le retour du handball à l’école, son milieu naturel d’autrefois.
L’homme propose la création d’une cellule ou collège des présidents de club, pour une concertation permanente  et des hommes d’honneur pour intervenir à tous les niveaux de la gestion d’éventuels crises, querelles intestines ou problème de la fédération.
"Attendons-nous sur la gestion de la parafiscalité. Elle pourrait par exemple servir à alléger les souffrances des centres de formation et les charges de certains clubs. Il faut également aller à la recherche d’autres sources de financement. Mais tâchons de taire les palabres, car personne ne viendra mettre son argent là où il y a du désordre et du bruit", a souhaité le Lieutenant-colonel qui entend faire preuve de rigueur et de transparence dans la gestion financière.
Abordant le volet des infrastructures, le candidat ne compte pas faire de miracle. Sans baguette magique, il propose simplement la réhabilitation des aires de jeu qui existantes. "Faisons avec ce qui existe déjà", conseille t-il.
Parlant de l’aspect technique, Ouréga a déploré l’absence d’une vraie Direction Technique Nationale à la FIHB. Celle qui a un plan de pédagogie. C'est-à-dire qui va suivre de près tout ce qui est enseigné dans les centres, en sillonnant tout le territoire national pour apprécier ce qui s’y fait, en matière de formation. Afin de corriger les enseignements.
En d’autres termes le candidat est pour la préparation de la relève. Son programme prend en compte la vulgarisation, la détection, le suivi et la formation des athlètes et des formateurs.
"Il nous faut former de grands entraineurs et leur permettre d’exprimer leur talent", affirme l’ex-président de la SOA.
Pour le choix de l’entraineur national, le candidat  à la succession de Ouattara Brahima est pour un appel à candidature. Car, soutient-il : "je trouve cette méthode plus rationnelle et scientifique".
Afin d’éviter que le coach soit influencé dans le choix des athlètes de l’équipe nationale, Ouréga souhaite que le sélectionneur des Eléphants ne soit entraineur d’aucun club.
"Etoffons le temps des compétitions, pour permettre à nos joueurs d’être endurants. Il faut déconcentrer les compétitions puis les décentraliser à l’intérieur du pays", propose le candidat. Histoire de rapprocher, la discipline des populations et de la grande masse.
"J’ai une politique globalisante du handball et non sectaire. Car, c’est toute la discipline qui a des problèmes et non les clubs. C’est ensemble que nous devrons bâtir le handball ivoirien. Mes propositions vont dans le sens de la concertation et du consensus. Allons tous aux élections le 13 décembre, comme si nous allions voir un match de handball. Nous en sortirons unis et grandis", a communiqué, en fin de propos, le Lieutenant-colonel Joseph Ouréga.
Rappelons que l’Assemblée Générale Elective de la FIHB se tiendra le 13 décembre 2008.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP