Flash Info

  • 19/07/2019Football: L'ALGÉRIE remporte la deuxième coupe d'Afrique de son histoire
  • 19/07/2019Football-CAN 2019-Finale : Sénégal 0-1 Algérie
  • 18/07/2019El.CAN 2021 : La Côte d'Ivoire dans le groupe K avec le Niger , le Madagascar et l'Ethiopie
  • 18/07/2019Football-Transfert: Jean-Michaël Séri prêté par Fulham au Galatasaray SK
  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: La Fédération guinéenne a décidé de limoger Paul Put après la défaite face à l'Algérie

Handball-Contesté par la tutelle et le comité sortant de la FIHB : Me Sakho Souleymane réagit

Handball

Handball-Contesté par la tutelle et le comité sortant de la FIHB : Me Sakho Souleymane réagit

4 November 2008 0
Me Sakho Souleymane réagit

Désavoué puis vilipendé par la tutelle et contesté par le comité directeur sortant de la Fédération Ivoirienne de Handball, Me Sakho Souleymane, le nouvel élu à la présidence de la FIHB a réagi, mardi aux sorties de ces détracteurs. 
La FIHB est en pleine agitation depuis le samedi 1er novembre dernier. A la base de ce remue-ménage, l’élection de Me Sakho à la tête de la FIHB, à l’issue d’ l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE), tenue à la bourse du travail le 1er novembre dernier, en l’absence du comité directeur sortant de la fédération et de la tutelle.
Il s’en est suivi un ballet médiatique sur le sujet. Un passage du président élu par 2/3 des clubs sur le plateau du journal télévisé de 20 heures, un communiqué du ministère du sport, ne reconnaissant pas le nouvel élu et une conférence de presse du comité directeur sortant qui taxe de nulle et de nullité absolue, l’AGE qui a porté l’avocat à la tête de la FIHB.
Autant de réactions qui ont fini par faire réagir le mis en cause, mardi au cours d’une conférence de presse animée au siège de son cabinet.
"La polémique à la FIHB est juridique, mais elle a tendance à glisser sur le terrain non sportif. Il était donc opportun de recadrer les choses", plante d’entrée le nouvel élu qui est revenu sur les détails de son élection.
Pour Me Sakho Souleymane, l’AGE qui l’a plébiscité  n’est entachée d’aucune irrégularité comme le font croire ses détracteurs.
"L’absence du comité directeur sortant au sein du comité ad’hoc et à l’AGE n’invalide pas mon élection. Car nous les avons informé, avec le ministère, par courrier, puis convié aux réunions et rencontres qui ont abouti à la mise sur pied dudit comité et aux travaux de l’AGE. Ils ne sont pas venus. Le comité ad’hoc était donc légalement constitué pour organiser l’AGE. Mon élection est donc légale", soutient Me Sakho.
"Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude", ajoute-il pour répondre à ceux qui lui rétorquent de n’avoir pas bénéficié de la supervision de la tutelle et de la présence des membres du comité directeur sortant au sein du comité ad’hoc.
"L’AGE est convoquée par le président de la FIHB ou à la demande des 2/3 au moins des membres statutaires et délibère sur l’ordre du jour proposé à cet effet. Elle se réunie au moins une fois par ans dans les 30 jours qui suivent la demande", selon le conférencier qui s’appui sur les articles 13 et 16 des statuts de la FIHB pour étayer ses propos.
Au sujet de la date du 13 décembre, fixée par le comité directeur sortant pour l’élection, Me Sakho donne trois raisons essentielles qui le poussent à ne pas attendre cette date: le respect des textes et la volonté des clubs, la débâcle en Libye des juniors ivoiriens et le programme conditionné par des éléments objectifs qu’il propose pour sortir le handball de l’ornière.
"C’est par la volonté des présidents de club que je suis élu président. Ils représentent plus des 2/3. S’ils réclament mon départ, je n’en vais. (…). Si on m’attaque sur le terrain juridique, j’y serais présent", a en quelque sorte conclu Me Sakho.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP