Flash Info

  • 25/08/2019Football-Caf LdC 2020: La SOA, champion de Côte d’Ivoire, éliminée par le FC Nouadhibou de Mauritanie
  • 25/08/2019Football-Caf LdC 2020-Preliminaires retour : FC Nouadhibou 1-0 SOA
  • 25/08/2019Football-Ligue 1-2e journée : SC Gagnoa 1-1 ASI d'Abengourou
  • 24/08/2019Basket-CdM 2019-Amical: Côte d’Ivoire 78-58 Fujian SBS (équipe chinoise)
  • 24/08/2019Football-Ligue 1-2e journée : RCA 1-1 USC Bassam - Issia Wazi 1-2 Sol FC
  • 24/08/2019Jeux Africa 2019-Taekwondo: La Côte d'Ivoire obtient 10 médailles (3 Or, 2 Argents, 5 Bronzes) sur 12 athlètes présents à Rabat

Football- Mtn Ligue 1 : Les rangs se serrent

Football
Ligue 1

Football- Mtn Ligue 1 : Les rangs se serrent

20 May 2008 0
Les rangs se serrent

Il ne reste plus que 2 journées pour boucler la manche aller e la ligue 1. A quelques pas de cette échéance, les 14 équipes de l’élite se tiennent les unes les autres, à quelques  points près,  du sommet au bas du tableau.
Après 11 journées de championnat, les rangs demeurent très serrés entre les 14 clubs de l’élite. A 2 journées de la fin de la manche aller, c’est l’incertitude totale sur le nom du champion de la mi-saison. Les équipes restent groupées en trois compartiments, au classement. Au sommet, Africa, l’Asec, l’Entente Sportive de Bingerville (ESB) et l’Union Sportive des Clubs de Bassam (USCB) tirent le peloton de tête. Dans le ventre, la Société Omnisports de l’Armée (SOA), le Stella, le Stade, le Sabé Sport de Bouna, la Jeunesse Club d’Abidjan Treichville (JCAT) et l’AS Denguélé bataillent dur pour atteindre le sommet. Au bas du tableau,  l’Association Sportive des Clubs de Ouragahio (ASCO), Issia Wazi, le Sporting Club de Gagnoa et le Réveil Club de Daloa essaient tant bien que mal de sortir de la zone rouge.
Les Mimos lorgnent le fauteuil des Aiglons
L’Africa est leader provisoire depuis la dernière journée disputée, le week-end dernier. Les Aiglons qui avaient un point d’avance sur leur dauphin l’Asec n’ont pas pu prendre le large lors de la confrontation avec  les Mimos. Contraints au nul (2-2), après avoir mené la première mi-temps, (2-0), les Aiglons n’ont pu consolider leur position de leader. Ils sont demeurés à une longueur d’avance de leur poursuivant immédiat l’Asec , qui a un match en retard, face à Issia Wazi, jeudi. Les Oyé sont donc sous la menace des Mimos qui ont le vent en poupe depuis leur qualification phase finale de la ligue des champions.  Les poulains du coach Patrick Liewig  ont désormais à cœur de reprendre la tête du classement. Ils ont la possibilité, en cas de victoire de s’emparer du fauteuil de leader. A défaut de victoire, un nul leur permettrait d’égaler les Vert et Rouge au nombre de points (23). Mais l’Africa aurait l’avantage au goal avérage.
Duel de banlieusards entre Bassam et Bingerville
Derrière les deux grands,  l’ESB et l’USCB se livrent une bataille sans merci. Chaque journée qui passe constitue un duel à distance entre ces deux formations de la banlieue abidjanaise qui se tiennent à un seul point. Dans le mano à mano, les Bingervillois qui ont un point d’avance sur les Bassamois, n’entendent rien lâcher. Le week-end dernier  les banlieusards sont allés battre, sous le fromager le Sporting Club de Gagnoa. Les insulaires en ont fait de même au parc des sport en dynamitant (3-1), le Stade d’Abidjan. A cette allure, toutes  les rencontres sont capitales. Tout faux pas est fatale à l’un et profitable à l’autre.
Bataille du maintien
Dans le ventre du tableau, 5 équipes  se livrent la bataille du maintien. Il ne faut surtout pas descendre dans la zone de relégation. Dans cette logique le faux pas est interdit. Car il profiterait directement aux adversaires de ce groupe. En tout cas, le faux pas du week-end dernier a été préjudiciable au stade d’Abidjan défait par l’USCB et au Sabé sport de Bouna, accroché 2-2, par la lanterne rouge de la ligue 1, le Réveil Club de Daloa. Yéyé et Guerriers de Bouna se sont donc vus surclassé par les Magnans d’Adjamé, vainqueur de l’ASC Ouragahio (3-0). Fort de cette victoire (la quatrième d’affilée), le Stella et son nouveau coach Basile Wolé sont remontés du 8è au 6è rang.
Classé 9è la JCAT n’est pas au bout de ses peines. Bien que victorieuse (1-0), de la SOA, les Abidjanais pataugent toujours dans la seconde moitié du tableau. Les poulains du coach Norbert Saraka n’arrivent pas à aligner les bons résultats. Is alternent victoires et défaites. D’ailleurs, les résultats en dents de scie du club ne satisfont pas le président Adou Nangon qui envisage de se séparer de son coach. Tout comme la JCAT,  l’AS Denguélé ne retrouve toujours pas ses repères, cette saison. Les Odienneka ont certes réussit un exploit en remontant deux buts, à la 11è journée, aux Indomptables d’Issia, mais Koffi Méchac et ses coéquipiers ne décollent toujours pas. Ils sont scotchés à la 10è place depuis quelques journées. Les Nordistes sont donc constamment menacés et en contact avec la zone rouge où les quatre frères du centre-ouest ont élu domicile.
Le centre ouest dans le fond
L’ASCO (11è), Issia Wazi (12è), SC Gagnoa (13è) et le RC Daloa (14è).Ces quatre clubs qui occupent les deniers rangs au classement de la ligue 1, après 11 journées sont du centre ouest de la Côte d’Ivoire. Les frères voisins de cette zone sont à la lisière de la relégation pour les deux premiers et sont relégables pour les deux derniers. Ayant longtemps occupé le dernier rang l’ASCO est entrain de remonter petit à petit au tableau. Mais elle n’est pas encore sortie de l’ornière. Elle n’a que 2 petits points d’avance sur le premier club relégable, le SC Gagnoa. Au contraire de l’autre promu en ligue 1 cette année (USCB ) qui est dans le peloton de tête, l’ASCO fait l’amère expérience de l’élite où sesz premiers pas sont difficiles.
Quant à Issia Wazi, c’est la grande déception de cette manches aller du championnat. Après leur élimination prématurée en coupe CAF, l’on avait pensé que les indomptables allaient mieux se concentrer sur la ligue 1. Afin de jouer les premiers rôles ou d’arracher une place qualificative pour repartir à la conquête de l’Afrique, la saison prochaine. Que non. Les Rouge et Noir broie du noir. Jonglant permanemment avec le fond,  le club est au bord de l’implosion à cause des moyens financiers qui manquent. Le coach Boudo Mory a claqué la porte et les joueurs menacent de débrayer à tout moment, si les primes et salaires ne sont pas régulièrement payés.
Même son de cloche à Daloa où des problèmes  internes minent l’équipe. La démission du président Antoine Gnizako est venue  empirer la situation déjà moins reluisante du club qui alignent défaites au fil des journées. Chez le voisin, Gagnoa, c’est également la contagion. La démotivation chez les joueurs et encadreur qui ne perçoivent pas comme convenu leurs émoluments a dépeint sur les résultats du club du fromager.
En somme, les équipes du centre ouest connaissent pour les uns, un problème de moyen financier et pour les autres, des crises internes de personne, qui les fragilise et qui sont à la base de leurs mauvais résultats, dans une compétition où le moindre détail compte. Au total, tout les bouleversement sont  encore possibles pendant les deux dernières journées dont l’issue va déterminer les élus de la manches aller.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP