Flash Info

  • 17/06/2019Football: Victime d'une lésion des ligaments du genou, Abdoul Karim Cissé opéré avec succès
  • 17/06/2019Basket: Remy Coulibaly confirmé président de la secrion basket de l'Africa Sports
  • 17/06/2019Football-Ligue 1: Aimé Tchétché nommé directeur sportif de l'Africa Sports
  • 15/06/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 0-1 Ouganda
  • 13/06/2019Omnisports-Financement: C'est un budget de 2 milliards 100 millions de Frs Cfa qui est dégagé au titre des compétitions internationales
  • 13/06/2019Football-CAN 2019: Une première délégation de 100 supporteurs ivoiriens s'envoleront pour le Caire
Football

Football / Violence sur les arbitres: Le gardien de but du Stade d’Abidjan frappe Aboubacar Sharaf

21 April 2008 0
Football / Violence sur les arbitres:  Le gardien de but du Stade d’Abidjan  frappe Aboubacar Sharaf

La rencontre Stade – Efym a été marquée par un fait grave, bien que la rencontre ait été plaisante dans l’ensemble. Le portier du Stade, Sylvain Komenan s’est illustré de la plus indisciplinée des manières à l’issue du match perdu par son équipe (0-1), après 90 minutes de jeu. Dès le coup de sifflet final qui consacrait l’élimination de son équipe Komenan s’est précipité sur Sharaf pour lui administrer des coups de poing au visage. L’arbitre central a fini par s’écrouler. Il se relèvera quelques minutes plus tard avant de quitter l’aire de jeu sous escorte policière. Notons que pendant le match le gardien stadiste avait été coupable de plusieurs actes d’anti-jeu. D’abord, sur le penalty, il a donné un coup, à l’aide du ballon, sur le nez du joueur de l’EFYM, Ouattara Kalil Moussa qui était proposé pour exécuter le tir. Préalablement blessé, le buteur va à nouveau saigner, sur le coup, avant de se faire remplacer immédiatement. Sur cette faute, Komenan s’en sort avec un simple carton jaune. Alors qu’il méritait amplement le rouge. Mais, comme si cela ne suffisait pas, le portier bagarreur du Stade d’Abidjan récidive, en fin de match, pour porter l’estocade finale, à celui-la même qui l’a toléré, en ne l’expulsant pas, sur la faute précédente. En plus du geste déplorable de leur gardien de but, les supporters Yéyé ont bruyamment manifesté leur mécontentement vis-à-vis de l’arbitre de la rencontre, à qui ils reprochent d’avoir accordé un penalty, d’ailleurs manqué, à l’EFYM.
«Sharaf, tu es un tricheur, un voleur. N’as-tu pas honte de toujours quitter les stades, sous escorte des forces de l’ordre ? Combien as-tu perçu pour faire éliminer le Stade ?», lançaient ça et là, les Partenaires (supporters du Stade) qui suivaient si bien le mauvais exemple des Membres Associés Mobilisés, auteurs de violence sur des arbitres, la semaine dernière, au stade Houphouët-Boigny. Sous la menace des Yéyé, Sharaf et ses collègues sont  restés longtemps dans les vestiaires d’où, ils ont fini par être transportés, chez eux, dans le cargo des policiers. En tout cas les supporters sont de plus en plus violents sur les stades d’Abidjan. D’où la nécessité de renforcer la sécurité sur tous les terrains. Quant au joueur fautif, il s’est exposé à une radiation du football ivoirien. Mettre fin à sa triste carrière de footballeur serait la sanction la plus tolérable qu’on peut lui coller.  
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP