Flash Info

  • 22/09/2017Cyclisme: L'Union cycliste internationale (UCI) va utiliser l'arbitrage vidéo la saison prochaine
  • 22/09/2017Football-FIFA: Ronaldo, Messi et Neymar finalistes au titre de Joueur de l'année
  • 22/09/2017Football-El.CM 2018: Marc Wilmots devrait donner sa liste pour le Mali le jeudi 28 septembre prochain
  • 22/09/2017Viet Vo Dao: Le président de la Fédération mondiale promet un stage au Vietnam aux encadreurs ivoiriens
  • 22/09/2017Football-Ligue 1: Diabaté Inza quitte l'AS Tanda et signe 2 ans en faveur du FC San Pedro
  • 22/09/2017Afrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes ont reçu une prime olympique de 450.000 Frs Cfa chacune
Elephants
CAN

CAN 2008/ELEPHANTS – SUPER EAGLES : Malheur aux vaincus (… vae victis !)

21 January 2008 0
CAN 2008/ELEPHANTS – SUPER EAGLES : Malheur aux vaincus (… vae victis !)

Le premier match des Eléphants les oppose ce jour à un rival direct pour l’attribution des deux places qualificatives d’un groupe B très ardu. On saura tout de suite si les nôtres sont capables d’assumer leur statut d’archi-favoris de la CAN et de balayer les doutes et inquiétudes de leurs supporters.
DES PROBLEMES DANS TOUTES LES LIGNES
La préparation koweitienne nous a montré un ensemble tout juste moyen. Difficile en dix jours « de changer le plomb en or » mais on attendait certainement mieux de cette reprise en mains de Gérard Gili : en fait rien ne semble avoir été vraiment résolu dans les différentes lignes de jeu.Le gardien de but Copa Barry n’a pas fait preuve de la concentration souhaitée, ni d’une quelconque faculté à communiquer avec sa défense pour la commander.Pour le poste de second défenseur central, Zoro Marc semble tenir la corde devant Méïté, ou Gohouri, mais son manque de temps de jeu au BENFICA va rendre sa complémentarité avec Kolo problématique.Dans le secteur médian Gnéhiri et Zokora sont les atouts maîtres, mais Kader, milieu offensif droit un peu juste, ne devrait-il pas céder sa place à Romaric, milieu offensif gauche ? Un choix difficile, mais déterminant pour Gérard Gili.Et il y en a un autre à opérer, CRUCIAL pour l’issue de la rencontre : TITULARISER OU NON DIDIER DROGBA.Le goléador et capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire n’a pas encore une heure de jeu dans les jambes, surtout pour un match comme celui face au Super-Eagles. Le faire jouer d’entrée en sachant qu’il devra sortir signifierait que l’on aura seulement 02 remplacements, c'est-à-dire même un seul quand on sait que le 3ème remplacement est toujours réservé pour les « coups durs ». Il vaudrait mieux garder Didier sur le banc, faire confiance au départ à une triplette d’attaque Kalou – Dindane – Baky ou Arouna, puis le faire rentrer ensuite seulement au cas où… Il y a fort à parier que Gili ne prendra pas ce risque, et ce serait bien dommage…
DE L’ESPOIR DANS LE CŒUR DES SUPPORTERS
Devant ce tableau peu reluisant, nous devrions tous éprouver de vives inquiétudes et nous dire que dans ce match-couperet, avec interdiction de perdre que « Malheur aux vaincus », un nul ne serait pas si mauvais à prendre.Non, ce serait mal connaître un pays, son équipe et ses supporters à nuls autres pareils ! La Côte d’Ivoire reste la Côte d’Ivoire et son équipe des Eléphants, de son capitaine Drogba est si fortement ancrée dans le cœur des inconditionnels supporters que pour ceux-ci les espoirs les plus fous vont se réaliser, les Eléphants vont retrouver le niveau de jeu attendu d’un ensemble alignant les meilleurs joueurs du monde à leurs postes, oui, du monde !Et cette ferveur, cette passion, cette folie peuvent tout à fait transcender la logique et la raison qui suscitent doutes et interrogations.Qu’il en soit ainsi !Tous derrière Gili : Allez les Eléphants !
 
Aimé Brière De l’IsleConsultant Sportif

A lire aussi ...

TOP