Flash Info

  • Il y a 4 heures 17 minTaekwondo-Grand Prix de Londres 2017: Gbagbi Ruth médaillée d'argent chez les moins de 67kg féminin
  • Il y a 4 heures 21 minLigue 1-2è journée: Stade-FC San Pedro - Séwé-AFAD - SOA-ASI - AS Tanda-Moossou FC - SC Gagnoa-USC Bassam - Africa-Bouaké FC
  • 20/10/2017Football: Seri Jean Michael indisponible 3 à 4 semaines en raison d’une blessure aux ischios
  • 20/10/2017Football-Classement Fifa: Les Éléphants passent de la 54è à la 61è place, soit 7 places de perdue pour le classement d'octobre
  • 20/10/2017Taekwondo-Grand Prix de Londres 2017: Cinq combattants ivoiriens dont Cissé Cheick et Gbagbi Ruth en Angleterre
  • 20/10/2017Athlétisme-Côte d'Ivoire: La Fédération ivoirienne ouvre saison le 28 octobre 2017 avec la présentation du nouveau comité directeur
Football
MONDIAL

Football-Eléphants-El.Mondial 2018 : Pas de vainqueur à Marrakech

12 November 2016 0
Pas de vainqueur à Marrakech

Ils avaient les yeux rivés sur Marrakech. A Abidjan, les fans des Eléphants attendaient, avant le choc à proprement dit, la compo de Michel Dussuyer sans Gervinho et Eric Bailly blessés, et Sylvain Gbohouo, suspendu. Dans les buts, leurs cris ont été entendus par le staff technique qui a décidé de faire confiance à Sangaré Badra Ali derrière un 4-3-3 compact. A la 33è, pour l’un des rares frissons de la partie, le gardien de l’AS Tanda s’en montre digne. Sur le coup franc de Younes Belhanda, la tête de Youssef En Nesyri trouve un arrêt réflexe de Badra qui préserve les perches ivoiriennes à la pause.

 

Au retour des vestiaires, la Côte d’Ivoire en deçà dans le débat offensif légué au trident Kalou-Sio-Kodjia, monte d’un cran dans la solidité défensif. Prompts dans la récupération et agressifs, les Eléphants musèlent les ardeurs de Belhanda et de Boufal incapables de servir Nesyri dans de bonnes conditions. Une aubaine pour une défense ivoirienne alerte qui fait place à une attaque plus libérée dans le dernier quart d’’heure. Mais ni l’entrée de Wilfried Bony à la place de Jonathan Kodjia, ni celle tardive de Max Gradel à la place de Kalou n’apporteront plus d’efficacité à une sélection ivoirienne conçue pour ne pas perdre. Et ce, malgré l’agitation d’Hervé Renard qui appelait le public du Grand Stade de Marrakech à l’aide. Le nul vierge (0-0) qui tendra les bras au choc du groupe C est sonné au terme de la partie. Un partage de points qui fait les affaires de la Côte d’Ivoire qui consolide son statut de leader du groupe, devant le Maroc, mais aussi devant le Mali et le Gabon qui se n’ont pas fait mieux qu’un 0-0.

 

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP