Flash Info

  • Il y a 2 heures 26 minFootball-Ligue 1-19e journée: ASEC Mimosas 1-1 AS Tanda
  • Il y a 4 heures 39 minFootball-Ligue 1-Challenge AFI: Hervé Koffi élu meilleur joueur du mois de mars
  • Il y a 5 heures 1 minFootball-Ligue 1-19e journée: Sewe Sport 1-1 Stade d'Abidjan
  • Il y a 23 heures 9 minFootball-Ligue1-19e journée :WAC 0-0 ASI d'Abengourou -- Moossou FC 1-0 FC San Pedro
  • 28/04/2017Basketball-Afrobasket 2017: L'Angola refuse d'organiser la compétition
  • 28/04/2017Football-Côte d'Ivoire: Le tirage au sort des 1/4 de la Coupe de la Ligue aura lieu le mardi 2 mai 2017 à 10h à la LPF
Football
MONDIAL

Football-Eléphants-El.Mondial 2018 : Maroc-CI, le regard de Brière

11 November 2016 0
Maroc-CI, le regard de Brière

Ne vous fiez surtout pas à l'apparente décontraction de nos joueurs et de leur encadrement... Ils sont déjà dans leur match, concentrés sur leur sujet. Les chasseurs d’images et d’interview n’ont pas la partie facile dans cette fraîche matinée du Pullman, qui a déjà abrité nos pachydermes lors du 2-2 obtenu par Lamouchi et Drogba il y a 4 ans face au Maroc. Est ce à dire que l’histoire va se répéter?

 

Du côté des Eléphants, version Michel Dussuyer, l’on est physiquement prêt avant le choc de la 2è journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Pas de bobos. Psychologiquement aussi. Le coach ayant fait comprendre à son groupe l’importance capitale de la rencontre du samedi 12 novembre 2016. Malgré les forfaits enregistrés avant l’annonce de la liste des convoqués, il souffle dans toute la délégation ivoirienne un vent d’optimisme permettant d’envisager un résultat. Un résultat positif. La gagne tout simplement, pour trôner complètement au dessus de la colonne C engagée dans la marche vers Russie 2018.

 

La presse marocaine dans son ensemble, et la presse spécialisée, sont partagés entre le respect de leur prestigieux adversaire. Une posture comme un doute qui s installe insidieusement. Mais très vite, la conviction que leur Hervé Renard trouvera les moyens de vaincre le champion d’Afrique 2015 qu’il a construit lors de son bref passage sur les rives de la lagune Ebrié, prend le dessus. De bonne guerre. Les Lions de l’Atlas sont quand même à leur domicile troublé par la COP22. Oups encore un 2-2. Décidément !

 

Hervé Renard, l’atout numéro 1 finalement du Maroc, a livré très peu d’interviews, ne laissant aucun indice sur sa compo. Il a toutefois évoqué sa volonté de contrer le milieu ivoirien récupérateur et technique. Au-delà de la technique, c’est le mental de ses hommes qu’il s’est exercé à libérer de la pression de l’enjeu. « La rencontre est importante, mais pas décisive », dixit l’homme à la chemise blanche. Ce qui ne l’empêche pas d’attendre la fin de la rencontre pour donner le salut à Sidy Diallo, le président de la Fédération Ivoirienne. Et ce, même s’il n’a cessé de rappeler son amitié,  son amour pour la Côte d’Ivoire. La pression  est plutôt palpable.  Parce qu’en définitive, celui qui doit gagner à tout prix ne s’appelle pas la Côte d’Ivoire. Car pour rappel, Le Maroc lors de la 1ère journée des préliminaires du Mondial russe, a été tenu en échec par le Gabon, à Libreville,  

 

Quant aux fanatiques marocains connus pour le savoir-faire en soutien dans les gradins, la confiance en leur équipe est de mise.  Ne s’est-elle pas qualifiée pour la CAN après seulement 4 journées ? Mais, ce samedi, au grand stade de Marrakech, il s agit des Éléphants de Côte d’Ivoire. Une réputation qui calme quelque peu les ardeurs des ultras. Sans avoir la peur ils manifestent pour le moins de la circonspection. Au fond d'eux-mêmes, ils attendent quand même voir les Lions de l’Atlas renouer avec le glorieux passé qui leur a permis de participer en 1970 1986 1994 et 1998 à la fête du football mondial. Mais cette fois, il y a la Côte d’Ivoire en face. Que les jeux se fassent.

 

 

Aimé Brière à Marrakech

A lire aussi ...

TOP