Flash Info

  • 20/07/2018Football-Transfert: Accord trouvé entre Chelsea et Sassuolo pour le prêt de Jérémie Boga (Presse)
  • 20/07/2018Football-Afrique: La cérémonie des Awards de la CAF est prévue pour le 8 janvier 2019 à Dakar
  • 20/07/2018Rugby à 7: Abidjan accueille le championnat régional d’Afrique du 15 au 16 septembre 2018
  • 20/07/2018Football-Ligue 1: Le staff du FC San Pedro libère 9 joueurs dont N'guessan Pathinvo et Gna Kapeu
  • 20/07/2018Football-Mondial 2018: La FIFA a décidé d'offrir le ballon de la finale aux 12 enfants de la grotte thaïlandaise
  • 20/07/2018Athlétisme: La Côte d'Ivoire médaillée de bronze aux relais 4x100 U20 du championnat Zone 2
Handball

Handball-Coupe Nationale 2016-Africa-Tanda (27-24) : Cheick-Vagba, en spectacle

25 July 2016 0
Cheick-Vagba, en spectacle

Les yeux des spectateurs du Palais rivés sur le succulent Africa-Tanda furent détournés par un tout autre spectacle. Celui offert par la tribune officielle, à l’arrivée de Koné Cheick Oumar, président légal de l’Africa, qui a surpris le président effectif du même club, certainement refroidi. Car personne ne l’avait prévu. Pas même le service protocolaire de la Fédération ivoirienne de handball, qui s’est quand même empressé de faire une place de choix à l’invité.

 

Entre Vagba et Koné Cheick, ce ne fut pas l’amour fou. Normal pour deux hommes qui, chacun, tiennent une partie du label Africa Sports. Si Vagba a les athlètes et la reconnaissance des présidents de fédérations, Koné a pour lui la légalité et le patrimoine du club. Un antagonisme vérifié par la froide poignée de mains entre les deux hommes. Un spectacle annonciateur du bicéphalisme de fait à la tête de l’Africa qui n’a pas déteint sur les Aiglonnes sur le parquet. Puisque les Oyés, après avoir été entraînées en prolongation par les Etoiles du Gontougo, ont fini par vaincre l’adversité (27-24) pour se qualifier pour la finale de la Coupe Nationale.  Un épilogue que n’a pas suivi Koné Cheick Oumar. Tout le contraire d’Alexis Vagba qui a célébré le succès avec ses filles.

 

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP