Flash Info

  • 19/07/2019Football: L'ALGÉRIE remporte la deuxième coupe d'Afrique de son histoire
  • 19/07/2019Football-CAN 2019-Finale : Sénégal 0-1 Algérie
  • 18/07/2019El.CAN 2021 : La Côte d'Ivoire dans le groupe K avec le Niger , le Madagascar et l'Ethiopie
  • 18/07/2019Football-Transfert: Jean-Michaël Séri prêté par Fulham au Galatasaray SK
  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: La Fédération guinéenne a décidé de limoger Paul Put après la défaite face à l'Algérie

Football- Côte d’Ivoire- Ligue 2 : Bakayoko, un canonnier est né

Football
Ligue 2
CAN

Football- Côte d’Ivoire- Ligue 2 : Bakayoko, un canonnier est né

3 July 2013 0
Bakayoko, un canonnier est né

Né un 30 avril 1991, Aboubakar Bakayoko ne fut certainement pas un poisson d’avril pour les dirigeants de l’Entente Sportive du Bafing. Arrivé lors de la saison 2011-2012, en provenance du Centre Cyril Domoraud, le longiligne attaquant de 1m93 a fini par mettre tout le monde d’accord, sur sa qualité de fin limier. 13 buts en 22 journées de Ligue 2, personne n’a fait aussi bien. Sauf un certain Zougoula Koelly Kevin, l’international ivoirien du Séwé Sports de San Pedro, champion de Ligue 1. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Dans “l’enfer“ de la Ligue 2, il eut ainsi une oasis au cœur duquel les mordus de réalisme ont pu s’abreuver durant la saison. Mais rien ne fut aussi simple au début. Comme la plupart des stars d’aujourd’hui, il y a eu un moment de doute. Sous les ordres d’Aka Kouamé Basile, lors de la saison 2011-2012, les premières notes du nouveau “Maestro“ du Bafing ne furent pas celles de Mozart. « J’ai débuté en tant que titulaire au front de l’attaque de l’équipe. Mais mon rendement a été très faible. Je me suis très vite retrouvé sur le banc en me contentant de bouts de matchs », nous indique-t-il. Des débuts forcés qui s’expliquent par le changement de poste. Milieu de terrain très apprécié de Cyril Domoraud, il ne fut pas aisé de passer au poste d’attaquant.
 
Le départ du champion d’Afrique 1992 avec les Eléphants et l’arrivée de Camara Vakaba créent un déclic. Mais avec seulement 3 buts au terme de la saison, Abou ne pouvait reposer ses stats que sur ses « passes décisives ». Pas convaincant quand on est “L’ATTAQUANT“. Le tir, il le rectifie dès la saison d’après. Et cette fois, sous les ordres d’Alain Gnonssian. Sur les plateaux de Ligue 2, Bakayoko porte son équipe au portail de la Ligue 1. Ils n’en auront jamais la clé d’accès au finish.  Dans le groupe B, c’est plutôt le CO Bouaflé (43 points) qui arrache le seul billet de la montée,  avec seulement 1 point d’avance sur l’ES Bafing (42 points). Amer pour le jeune attaquant. « Ça été très difficile parce que nous avons tout donné pour nous retrouver en Ligue 1. Ce qui n’a pas été suffisant ». Dommage pour le groupe. Mais certainement pas pour le joueur convoité par le Séwé Sports de San Pedro, après un transfert manqué au Metalurg Donetsk, en Ukraine. Le départ certainement d’une grande carrière pour celui qui, à 22 ans, rêve de l’Angleterre, de sa Premier League et de ses Reds Devils.
 
 
par Patrick GUITEY
 

TOP