Flash Info

  • 19/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire médaillée de bronze au tournoi masculin de handball
  • 19/03/2019Taekwondo-Open de Belgique: Cissé Cheick et Ruth Gbagbi médaillés d'argent et de bronze
  • 19/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire en finale du tournoi de basket-ball feminin
  • 19/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire médaillée d'or au tournoi de football féminin
  • 19/03/2019Football-El. Can 2019: La séance d’entraînement des Eléphants prévue le mercredi 20 mars 2019 à 16h00 au stade Félix Houphouët-Boigny, est ouverte à la presse et au public
  • 18/03/2019Special Olympics World Games 2019: 17 médailles à présent pour la Côte d'Ivoire dont 8 Or, 2 Argent et 7 Bronze

Nicolas Débrimou "attend de voir"

7 November 2018 0

Accusé d’avoir retiré un fort montant des caisses de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme (FIA) sans autorisation, Nicolas Débrimou s’est montré plutôt serein. L’ex-président de la FIA n’a pas voulu commenter l’information ni la situation en attendant plus de précisions.

Au terme de l'Assemblée Générale Ordinaire du 3 novembre 2018, les clubs ont, dans la majorité, convenu de lancer une poursuite judiciaire à l'encontre de Nicolas Débrimou, qui aurait retiré 12 millions de Frs Cfa des comptes de la FIA. Joint au téléphone, l'ex-président de la Fédération ivoirienne s’est déclaré étranger à l’information.

« Je ne suis pas informé. C'est vous qui me l'apprenez. J'attends donc de voir », a-t-il déclaré la voix paisible et avec un sourire qui pourrait en dire long sur ce que devrait plaider le prédécesseur de Kouamé Jeannot à la tête de l’athlétisme ivoirien. Sorti de son retrait par notre coup de fil, Nicolas Débrimou n’a pas voulu faire de commentaire sur une accusation qui pour lui, demeure dans la case des rumeurs.

« Je n'ai pas de commentaire à faire avant de savoir de quoi il s'agit réellement. Je ne pourrais me prononcer que quand je recevrai les documents », a-t-il conclu pressé en ce début de semaine (lundi 5 novembre 2018) de reprendre le cours de sa journée. Mais c’est certain, cette affaire ne fait que démarrer.

Patrick GUITEY

 

A lire aussi ...

TOP