Flash Info

  • Il y a 4 heures 8 minFootball-Transferts : Selon FootMercato, Ghislain Konan aurait signé en Arabie Saoudite à Al-Nassr
  • 28/06/2022Football-Transferts : Jonathan kodjia rebondit à Umm Salal toujours au Qatar
  • 28/06/2022Handball-Coupe Nationale : La compétition débutera les 2 et 3 juillet prochains
  • 28/06/2022Athlétisme : La suspension de Blessing Okagbare a été relevée de 10 à 11 ans
  • 27/06/2022Football-AGO-FIF : Les membres actifs sont convoqués ce mardi 28 juin 2022 à la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la Culture de Treichville à partir de 9h
  • 27/06/2022Football-Ligue 1 : Le championnat démarre le 10 septembre prochain

Handball-Arémou Mansourou, président de la CAHB : "La formation, pour atteindre le niveau mondial"

MONDIAL
Handball

Handball-Arémou Mansourou, président de la CAHB : "La formation, pour atteindre le niveau mondial"

8 October 2009 0
"La formation, pour atteindre le niveau mondial"

Le Président de la Confédération Africaine de Handball (CAHB), a dit sa satisfaction de l’organisation, du 26 au 30 septembre dernier, des championnats d’Afrique des Nations Cadets et Juniors Féminins en Côte d’Ivoire. A l’issue de la compétition, Arémou Mansourou a affirmé que les équipes africaines doivent s’inscrire dans la logique de la formation, si elles veulent atteindre le niveau mondial.
Quelle appréciation faites-vous de l’organisation en Côte d’Ivoire des championnats d’Afrique des Nations Cadets et Juniors Féminins 2009?
Avant tout, je tiens à réitéré mes remerciements à l’endroit des autorités de la Côte d’ivoire qui nous ont permis d’organiser cette compétition qui s’est déroulée dans de très bonnes conditions. Nous remercions également les pays participants et tous les chefs de délégation pour la discipline qui a prévalue au cours de ce tournoi. Je remercie également la fédération ivoirienne de handball qui s’impliquée corps et âmes pour assurer le succès de ces championnats. L’organisation a été bonne et la compétition s’est déroulée sans heurts. Je profite pour lancer un appel à tous les pays pour les inviter à prendre des dispositions pour engager leurs équipes dans les compétitions de jeunes. Parce qu’il faut accepter de participer d’abord et puis après, au fil des compétitions, les équipes seront plus aguerries. C’est cela qui pourra garantir l’élite du handball africain.
L’issue de la compétition nous a permis de comprendre qu’il y a l’Angola (vainqueur cadettes et juniors) et la Tunisie (finaliste Junior) d’abord et puis viennent les autres équipes?
Exactement, parce qu’il y a un travail qui est fait dans ces pays.  On ne l’a pas inventé, il faut s’inscrire forcement dans la logique de la formation des jeunes. L’Angola constitue aujourd’hui un modèle, incontestable dans la catégorie des dames. Chez hommes, c’est la Tunisie. Il ne faut pas aller chercher loin, il faut simplement faire la formation.
Le prochain rendez vous du handball continental, c’est au Cameroun ?
Oui. Ce sera le championnat d’Afrique des Clubs Champions dames et hommes. Nous donnons l’occasion aux fédérations de venir évaluer le travail qui a été fait au niveau des clubs. Je pense que ce sera l’occasion d’une très belle fête sportive. Parce que, c’est la première fois que le Cameroun abritera un événement statutaire de la CAHB, avec la construction d’un nouveau gymnase. J’invite tous les sportifs à faire le déplacement, ils ne le regretteront pas.
L’Angola et la Côte d’Ivoire représenteront l’Afrique à la coupe du Monde des cadets. Pensez-vous que ces équipes nationales ont le niveau qu'il faut pour affronter le monde.
Je comprends parfaitement votre préoccupation. Le niveau africain comparé au niveau mondial, il y a forcement un fossé. Nous devons prendre conscience de ce fossé pour travailler davantage. Même les équipes qui ont participé et gagné ce tournoi ont encore des lacunes à combler, avant d’arriver au niveau mondial. Car la marge n’est pas petite. Ils doivent donc redoubler d’effort pour réduire les écarts.
Entretien réalisé par Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP