Flash Info

  • 13/10/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 3-1 RD Congo
  • 13/10/2019Athletisme: Marie Josée Ta Lou est arrivée à Abidjan ce dimanche avec sa médaille de bronze
  • 11/10/2019Athlétisme: Marie Josée Ta Lou, médaillée de bronze aux mondiaux 2019, à Abidjan le dimanche 13 octobre à 16h30
  • 11/10/2019Football-Transfert: Gervinho prolonge son contrat à Parme jusqu'en 2022
  • 11/10/2019Handball-Clubs Champions 2019 (M): Le Red Star éliminé à l'étape des quarts de finale par le Zamalek (35-23)
  • 11/10/2019Football-CAN U23 Égypte 2019 : Le processus d'accréditation des médias s’étendra du 11 au 25 octobre 2019.

CdM Chine 2019: Malick Daho analyse le 5 MAJEUR

MONDIAL
Basketball

CdM Chine 2019: Malick Daho analyse le 5 MAJEUR

16 September 2019 0

La sélection espagnole a décroché la 18e édition de la FIBA World Cup (sa deuxième après 2006) le dimanche 15 Septembre 2019 devant l'Argentine (95-75). Une ultime rencontre qui a refermé les portes de la première coupe du monde à 32 équipes. Cinq cracks sont sortis du lot en retenant l’admiration du public et l’attention des experts de la FIBA.

Ce Big five a rivalisé d’ardeur sous le cerceau de Pékin.  À l'heure des récompenses, Ricky Rubio (Espagne), Bogdan Bogdanovic (Serbie), Evan Fournier (France), Luis Scola (Argentine), Marc Gasol (Espagne) ont été plus entreprenant dans les rebonds, passes décisives, bras roulés… et autres gestes techniques à couper le souffle.

« Sur le 5 majeur on va dire que c’est assez conforme même s’il y’a d’autres joueurs qui ont brillé » reconnait Malick Daho, consultant pour l’évènement de la chaine cryptée Canal+Sport.

Auteur d'une campagne éblouissante à Pékin, le meneur espagnol de l'Utah Jazz Ricky Rubio (20 pts) lors de la finale a été élu meilleur joueur de la rencontre du sacre. Mieux, le joueur de 28 ans fraîchement transféré aux Phoenix Suns a fini MVP du tournoi avec 16,4 points de moyenne par match, 6 passes et 4,6 rebonds. A ses côtés, l'on retrouve l'arrière français d'Orlando Magic Evan Fournier (France), Bogdan Bogdanovic (Serbie), Luis Scola (Argentine) et Marc Gasol (Espagne).

Dans cette grisaille, les basketteurs africains n’ont pu tenir leur rang. L’analyse de l’ancien international ivoirien est plus que révélateur du travail que devra fournir la balle au panier sur le continent.

« Les basketteurs africains doivent prendre toute leur place. Il faut juste que nos fédérations s’organisent. Sinon il y a quelques basketteurs du Nigéria qui peuvent prétendre une place dans le 5 majeur. Je pense à Josh Okogie par exemple. Il aurait pu faire partir de ce gotha. Il y’a également Al-farouq Aminu » indique Malick Daho avant de préciser les efforts faits par les équipes pour atteindre un bon niveau de jeu. Même si le consultant relativise.

« Franchement, en dehors des équipes africaines qui ont déçu, je pense que le niveau était intéressant. Je fais partie des rares personnes qui disaient que l’équipe américaine n’avait jamais été aussi prenable que cette année. Quand on regarde cette formation, ce n’était pas la meilleure des générations américaines. Ce sont des basketteurs qui ont été pris de gauche à droite qui sont venus jouer »

Quant à son pays, la Côte d’Ivoire, l’ancien meneur de l’ASEC Mimosas et des Eléphants fait un point d’honneur au polyvalent Charles Abouo (Ailier et Ailier fort) et le non moins intéressant Intérieur Deon Thompson. Qui sont selon lui des joueurs à suivre et pourquoi pas, espérer remplacer Ricky Rubio, Bogdan Bogdanovic, Evan Fournier, Luis Scola, Marc Gasol dans les prochaines compétitions.

 

Lebéni KOFFI et Armel YAO

A lire aussi ...

TOP